Un pont d’étagement serait le meilleur moyen d’augmenter la fluidité à l’intersection du boulevard Lebourgneuf et de Robert-Bourassa, croient le maire et les conseillers d’Équipe Labeaume.

Équipe Labeaume veut un viaduc à l'intersection Lebourgneuf–Robert-Bourassa

Équipe Labeaume est convaincue que la meilleure solution pour améliorer la fluidité de la circulation dans le secteur Lebourgneuf est la construction d’un viaduc à l’intersection du boulevard Lebourgneuf et de l’autoroute Robert-Bourassa.

Le maire de Québec a demandé lundi au ministère des Transports du Québec (MTQ) de s’engager pour cette solution et de payer pour la réalisation des travaux évalués entre 40 et 50 millions $. Selon Équipe Labeaume, il s’agit de la meilleure solution, même si d’autres scénarios sont à l’étude par le MTQ, dont les résultats seront connus à la fin de 2019.

«Ça va améliorer le quotidien des gens pas mal toute la journée», est persuadée la candidate d’Équipe Labeaume, Dominique Turgeon.

Cette solution est une promesse de l’ancien député libéral de Vanier–Les Rivières, Patrick Huot, mais aucune discussion n’a été engagée, pour l’instant, avec le gouvernement de la Coalition avenir Québec. Régis Labeaume ne s’en inquiète pas outre mesure et il est persuadé de les convaincre. 

Les travaux commenceraient en 2022. Il faudra les coordonner avec ceux du réseau structurant de transport et l’ajout d’une voie réservée sur Robert-Bourassa.

«Travailler sur la fluidité»

Contrairement à Québec 21 qui préconise l’augmentation de la vitesse en passant de 50 km/h à 70 km/h, Équipe Labeaume ne croit pas à cette solution. «Il faut travailler sur la fluidité, d’où le pont d’étagement», croit le maire de Québec. «Il y a du monde qui va circuler, aller à l’épicerie. On veut que les piétons et les cyclistes soient confortables», a-t-il poursuivi. «Augmenter la vitesse ne changera rien, on va juste se rendre plus vite au prochain point de congestion,» a renchéri Remy Normand.

Cette solution est d’autant plus justifiée selon le maire, que les feux de circulation n’existeront plus avec la nouvelle configuration en plus des autres ajouts. «Sur Robert-Bourassa, direction nord, l’entrée pour aller au centre d’achat va rester là. On va en libérer pas mal là. Sur Lebourgneuf en plus de la lumière, du côté est direction ouest, il va avoir une bretelle qui va directement sur Robert-Bourassa.»

Pour le chef de Québec 21, Jean-François Gosselin, construire un viaduc ne répondra pas aux besoins  des citoyens du secteur. «Le problème se situe un peu plus au nord, quand on arrive [au boulevard] La Morille, c’est là que ça bloque, à cause des lumières, du manque d’espace», a-t-il répliqué. 

Selon M. Gosselin, le problème vient également de la vitesse en dehors des heures de pointe. «Lorsqu’il n’y a pas de trafic, on devrait pouvoir rouler à 70 km/h jusqu’à Chauveau.»

Par ailleurs, une élection partielle visant à remplir le siège laissé vacant par le départ de Jonatan Julien en politique provinciale aura lieu le 9 décembre dans le district Neufchâtel-Lebourgneuf.