Le président du syndicat des cols blancs, Jean Gagnon

Entente de principe: les cols blancs de Québec se prononcent mercredi soir

C'est mercredi soir que les quelque 2000 cols blancs de la Ville de Québec se prononceront sur l'entente de principe en vue du renouvellement de leur convention collective.
Les fonctionnaires municipaux se réuniront au Centre de foires, à 19h. Ils seront appelés à se prononcer par scrutin secret sur une entente conclue le 25 juin dernier avec la Ville de Québec.
Le contrat de travail qui leur sera présenté s'échelonne sur huit ans, entre 2011 et 2018. Il couvre l'ensemble des conditions de travail des employés, y compris le régime de retraite, mais sans référence à la question des déficits passés.
Les détails de l'entente n'ont pas encore été dévoilés publiquement. Ils seront connus après le vote.
Le Syndicat des cols blancs et la Ville ont causé une certaine surprise quand ils ont annoncé, quelques jours avant le déclenchement d'une grève générale illimitée, la conclusion d'une entente, après 40 mois de négociations ponctuées de prises de bec et de relations houleuses.
Quelques semaines auparavant, les employés manuels avaient aussi paraphé une entente assurant la paix syndicale jusqu'en 2018.
Il reste à la Ville à s'entendre avec ses professionnels, qui ont un mandat de grève en poche, ainsi qu'avec ses pompiers, pour lesquels une décision en arbitrage doit être rendue d'ici la fin de l'été.