La STLévis

Entente de principe à la STLévis

Une entente de principe a été conclue jeudi entre la Société de transport de Lévis (STLévis) et ses chauffeurs. Si entérinée par les membres, l'entente permettra d'éviter la grève qui menaçait toujours de se déclencher d'ici la fin du mois de septembre.
Contacté vendredi par Le Soleil, le président du syndicat des chauffeurs, Stéphane Girard, a parlé d'un accord «gagnant-gagnant». «Tout le monde est satisfait», a-t-il assuré.
Dans un communiqué de presse émis conjointement par la STLévis et le syndicat représentant les 107 chauffeurs, il précise également que la «prolongation [de la période de négociations] aura été bénéfique pour les deux parties!»
Le 25 août, la Société de transport de Lévis et ses chauffeurs se sont accordé un mois supplémentaire pour arriver à s'entendre sur le renouvellement de la convention collective du Syndicat des chauffeurs d'autobus de la Rive-Sud. Cette mesure avait permis d'éviter la grève générale illimitée, qui menaçait d'entrer en vigueur dès le lundi 28 août.
Les chauffeurs se prononceront sur l'entente de principe lors d'une assemblée spéciale qui se tiendra la semaine prochaine. Les détails de l'accord demeureront confidentiels d'ici là.
Parmi les points qui achoppaient dans la négociation, mentionnons le statut occasionnel de nombreux employés et le fait que la STLévis ait recours à de la sous-traitance.