La murale de l'artiste de Québec MC Grou fait partie du projet-vitrine dans la ruelle Saint-Fidèle, derrière l'école du même nom, dans Limoilou.

Encore plus de ruelles vertes en 2018

Étant donné le succès de son projet pilote de l'été, Nature Québec répétera son programme de verdissement communautaire des ruelles de la capitale l'an prochain. En plus, l'organisme sera mandaté par la Ville pour épauler les riverains qui voudraient obtenir une subvention afin de réaliser un réaménagement de plus grande envergure.
Cet été, quatre ruelles de Limoilou ont été revampées dans le cadre du projet À vos ruelles vertes de Nature Québec. Les interventions visaient surtout à égayer les lieux tout en limitant la circulation automobile pour la sécurité. Il y a eu plantation d'arbres, installation de bancs, quelques coups de peinture... De petites touches simples.
«Ça a tellement bien marché qu'on va continuer», annonce le coordonnateur du programme, Cyril Frazao. «On va sélectionner quatre nouvelles ruelles pour l'année prochaine.»
Ne téléphonez pas tout de suite. Pour l'instant, son équipe s'affaire à bien ficeler les projets 2017 pour assurer leur survie, notamment en créant un comité de citoyens pour gérer la suite.
Après, au cours de l'hiver, Nature Québec lancera un appel à tous. Et Cyril Frazao espère recevoir des candidatures d'autres quartiers : «Il y en aura certainement dans Limoilou, mais on va approcher aussi les citoyens dans Lairet et Vanier. 
Encore une fois, les gagnants seront épaulés pour se regrouper et embellir leur ruelle.
Pour les riverains qui voudraient offrir une cure plus intensive à leur ruelle, il sera également possible d'obtenir l'appui de Nature Québec. Mais il faudra préalablement faire une demande à la Ville de Québec en vertu du programme de revitalisation des ruelles de l'arrondissement de La Cité-Limoilou; celui-ci offre une généreuse subvention qui permet de réaliser un aménagement paysager plus imposant. Si votre dossier est accepté, la Ville le transmettra à Nature Québec.
Acceptabilité sociale
Une des conditions du succès d'une telle entreprise sera d'embarquer les voisins de toute la ruelle dans l'aventure, avertit Marc Jeannotte, de Votepour.ca. Il a été embauché par la Ville pour réaliser un projet-vitrine à côté de l'école Saint-Fidèle. Celui-ci pourra inspirer d'autres citoyens. 
Son constat : les gens se côtoient, mais ne se connaissent pas! Le premier défi est donc de présenter le projet de revitalisation à tous. Et d'essayer de les motiver à s'impliquer pour que le plan final convienne au plus grand nombre, même aux récalcitrants. «C'est ce qui assure la pérennité du projet.»
Jeudi, un 5 à 7 était d'ailleurs organisé dans la ruelle Saint-Fidèle. Une façon de fédérer et de maintenir l'intérêt. Parce qu'il a fallu tout l'été pour réussir à regrouper et motiver les troupes. Puis à faire quelques tests d'aménagement afin d'évaluer leurs impacts... et découvrir ceux qui ne sont pas contents afin d'intégrer leurs opinions.
Ainsi, note M. Jeannotte, le plan de réalisation du réaménagement final pourra être adapté en fonction des commentaires et sera plus aisément accepté.