Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

Élections municipales 2021: Boufeldja Benabdallah candidat pour Équipe Marie-Josée Savard [VIDÉO]

Sarah Rodrigue
Sarah Rodrigue
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec Boufeldja Benabdallah sera candidat à l'élection municipale de novembre pour l'Équipe Marie-Josée Savard dans le district de Cap-aux-Diamants.

Monsieur Benabdallah s’est fait connaître du public lors de la tuerie à la Grande mosquée de Québec en 2017. Il est devenu un porte-parole incontournable pour la communauté musulmane et s'est fait connaître largement à Québec.

Pourquoi le père de quatre enfants et grand-père cinq fois fait-il le saut en politique à 73 ans? C’est David Weiser, le premier candidat présenté par Marie-Josée Savard qui l’a approché.  «David m’a donné un petit coup de pouce, raconte le candidat de Cap-aux-Diamants. Ça prend ça dans la vie, une petite étincelle». David Weiser est un ami de monsieur Benabdallah. Ils ont notamment travaillé ensemble au sein d’organismes culturels.

Le candidat de Cap-aux-Diamants mentionne que d’autres partis l’ont déjà approché à l’échelle municipale, sans toutefois préciser lors de quelles élections. «Des gens m’ont fait des clins d’œil».

Monsieur Benabdallah souligne avoir accepté l’offre de David Weiser parce qu’«elle sait ce qu’elle va faire, explique-t-il en parlant de Marie-Josée Savard. Quand David Weiser m’a dit les choses qu’elle allait faire, m’a parlé de la personnalité de Marie-Josée […] je ne pouvais pas trouver mieux». 

Un désir politique a toujours habité Boufeldja Benabdallah. «Je me demandais comment servir un jour, encore plus, la ville qui m’a accueilli», explique-t-il. 

Candidat dans le district Cap-aux-Diamants, monsieur Benabdallah est attaché à ce secteur, présentement détenu à l'hôtel de ville par le chef de Démocratie Québec, Jean Rousseau. Son premier appartement était situé au 54 rue Saint-Jean dans le Vieux-Québec. Marie-Josée Savard souligne également la présence la maison de la diversité, la Maison Pollack, sur la Grande Allée, comme raison du choix de district de son candidat. 

Au centre des événements de la grande mosquée de Québec, Boufeldja Benabdallah place les minorités culturelles au cœur de son engagement. «Cette minorité, je ne veux plus qu’elle soit une minorité. Je ne veux plus me prononcer comme un immigrant, je suis un citoyen», explique celui qui habite au Québec depuis 50 ans. 

Boufeldja Benabdallah voit la politique d’un œil pacifiste. «Je ne veux pas la bagarre dans la ville. J’aimerais ça amener l’opposition à s’engager avec le parti au pouvoir, de ne pas s’opposer pour s’opposer». Il se lance en politique pour «contribuer rapidement avec les gens qui vont décider, les électeurs». 

Développement durable en priorité

Ingénieur forestier de formation, monsieur Benabdallah a bâti sa carrière dans le développement de la foresterie internationale en Afrique où il faisait promotion des technologies québécoises. Il a également travaillé durant 20 ans à l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dans la gestion de projets de développement durable et autres.

S'il est élu, Monsieur Benabdallah veut faire du développement durable sa priorité. Parmi ses projets, il souhaite rendre les points d’eau plus accessibles à la population.