Les succursales de la Société québécoise du cannabis de la région de Québec s’installeront au Carrefour de la capitale sur Bouvier et, du côté de Lévis, au 95 sur la route du Président-Kennedy.

Du pot dans des centres commerciaux

Les succursales de la Société québécoise du cannabis (SQDC) dans la grande région de Québec s’installeront dans des centres commerciaux. Les points de vente seront situés au 670 rue Bouvier et, du côté de Lévis, au 95 route du Président-Kennedy.

Selon des documents obtenus par la Loi sur l’accès à l’information, la Société des alcools du Québec (SAQ), l’organisation qui chapeaute la mise en place de la nouvelle entité, a signé jusqu’à présent six baux à travers la province (voir tableau).

Après Québec, Lévis, Drummondville et Trois-Rivières, les villes de Montréal et de Rimouski se sont ajoutées au cours des derniers jours à cette liste. 

Au total, pour le 17 octobre prochain, la SQDC espère posséder 23 points de services à travers la province. Elle compte ouvrir 80 succursales d’ici mars 2021.

Les deux centres commerciaux de plus petite taille dans la grande région de Québec, le Carrefour de la capitale et Le 95, sont des propriétés de la Société immobilière Dupont et d’une compagnie à numéro dont l’administrateur est Sacha Brand. La SAQ précise que ses commerces auront un accès de la rue.

«Des travaux ont commencé dans certains magasins, notamment à Drummondville et à Trois-Rivières», avance le porte-parole de la société d’État, Mathieu Gaudreault. «De l’affichage pour le recrutement sera installé prochainement dans la devanture de ces locaux», poursuit-il.

Quant aux embauches, la SQDC cherche à recruter des employés à temps plein et à temps partiel. Il est toujours possible de postuler pour des postes de conseiller, de directeur et de directeur adjoint. 

«Nous sommes agréablement surpris du nombre de candidatures que nous avons reçues jusqu’à présent», mentionne M. Gaudreault.

Magasins divisés en trois sections 

Chaque magasin, d’une superficie de 2000 pieds carrés, devrait compter une quinzaine d’employés. D’autres baux devraient être signés au cours des prochains jours.

L’établissement sera divisé en trois sections. La première servira à valider l’âge des clients. Il y aura ensuite la zone-conseil et finalement l’entreposage des produits.

La SQDC n’a pas l’intention pour le moment d’ouvrir d’autres points de service dans la capitale d’ici octobre 2018. Elle vise toutefois avoir quatre succursales dans la région pour mai 2019. 

Le prix d’un gramme devrait osciller aux alentours de 6 $. Il sera possible de commander du cannabis en ligne.

En avant-midi, la SQDC a indiqué dans un communiqué qu’elle souhaitait ouvrir sur l’île de Montréal six boutiques avant la fin de l’automne.

+

UNE SURPRISE

Joints jeudi, les commerçants du centre commercial, au 670 rue Bouvier, n’ont pas été mis au courant par le gestionnaire de la venue d’une succursale de la SQDC. Surpris par la nouvelle, mais pas fâchés, la majorité des locataires voient plutôt d’un bon oeil la venue de la SQDC dans leur secteur. 

Pour Caroline Bédard, propriétaire de la boutique MISTE billes et bijoux, le nouveau commerce va amener une nouvelle clientèle. «Si c’est bien encadré, ce n’est pas problématique». 

Installé depuis les années 90, Frédéric Bernier, propriétaire d’Auto Hifi Bouvier, est un homme antidrogue et il était contre la légalisation, mais une SQDC ne le «dérange pas», «Ça va amener plus de clients dans le coin», pense-t-il.

D’autres commerçants qui n’ont pas voulu être cités se demandent quel genre de clientèle va fréquenter la SQDC, mais pour autant ils attendent de voir si l’achalandage dans leur propre commerce va augmenter.

Pour le directeur de marketing, Yves Robert de la Vie Sportive-La Cordée, dont le magasin prône le sport et de saines habitudes de vie, c’est l’avenir qui dira si c’est une bonne chose ou pas d’avoir une SQDC dans le même secteur. «Pour l’instant, ça nous fait ni chaud ni froid. C’est un peu comme une SAQ. On est un peu dans l’inconnu, ça va dépendre comment c’est géré», analyse-t-il.

Même son de cloche du côté de Lévis. Le copropriétaire de l’enseigne La P’tite Grenouille, Jérôme Landry, n’était pas au courant qu’une succursale de la SQDC allait ouvrir à proximité de son commerce. 

«On va voir, mais pour le moment, cela ne change rien», note l’homme d’affaires, qui ne craint pas de dérapage dans son établissement même si le pot sera plus accessible.

+

LES VILLES OÙ IL Y AURA UNE SUCCURSALE

Trois-Rivières: 3548 boulevard des Forges

Québec: 670 rue Bouvier

Lévis: 95 route du Président-Kennedy

Drummondville: 965 boulevard St-Joseph

Rimouski: 110-1 rue St-Germain Ouest

Montréal (secteur Rosemont - La Petite-Patrie): 6872 St-Hubert