Du monde au zoo!

La vie reprend sur les terrains de l'ancien zoo de Québec, laissés à l'abandon depuis la fermeture de l'établissement, il y a 10 ans. Les deux tiers du site sont maintenant accessibles à tous, et le député de Charlesbourg, François Blais, compte bien y ajouter la partie centrale, qui est toujours propriété de la Société des établissements de plein air du Québec (SEPAQ).
Samedi matin, une cinquantaine de personnes, petites et grandes, attendaient patiemment l'ouverture officielle du site afin de pouvoir parcourir les 2,3 kilomètres de sentiers pédestres aménagés cet automne par la Commission de la capitale nationale du Québec (CCNQ). L'ambiance y était d'ailleurs féérique, alors qu'un épais givre blanc recouvrait jusque dans leurs moindres détails chacune des branches survolant le site.
«Pour beaucoup de personnes, [ce moment] est historique, surtout pour les gens de Charlesbourg», a lancé d'entrée de jeu François Blais. Ce terrain de 20 hectares fait ainsi tripler la superficie du parc des Moulins, qui était jusqu'à présent situé dans la partie est de l'ancien Jardin zoologique de Québec.
«Les sentiers ont été sécurisés et bien aménagés. Les familles pourront y venir avec des poussettes», mentionne M. Blais. «Il y a eu un gros travail tout au long de l'automne de nivelage, de drainage, de resurfaçage. On a ajouté de la pierre concassée dans certains sentiers, on a aménagé des ponceaux, quelques infrastructures. On a complètement revitalisé le casse-croûte de l'ancien zoo pour rendre accessibles une toilette et une buvette chauffées en hiver», ajoute Anne-Marie Gauthier, porte-parole de la Commission de la capitale nationale du Québec. Ces travaux ont nécessité des investissements de 600 000 $.
Le «coeur» toujours inaccessible
La partie centrale de l'ancien zoo, le «coeur» comme l'appelle M. Blais, est quant à elle toujours inaccessible au public puisqu'elle est la propriété de la SEPAQ. Le député semble toutefois optimiste. «En ce moment, il y a des discussions qui vont très bien entre la SEPAQ et la Commission de la capitale nationale pour qu'elle puisse acquérir l'entièreté du site. Quand ce sera fait, la prochaine étape sera pour la Commission de développer une vision d'aménagement de ce grand site-là et, bien sûr, de la proposer à la population pour consultation.»
Il se garde toutefois d'avancer toute forme d'échéancier. «Je suis très, très prudent là-dessus. [...] Les grands parcs de Québec ne se sont pas faits en une seule année. Ce sera le même cas ici.»
Les nouveaux sentiers pédestres sont ouverts tous les jours, été (de 8h à 18h) comme hiver (de 8h à 16h), et sont accessibles par la rue de la Faune et par l'avenue du Zoo.