Le boisé, voisin du cimetière Saint-Patrick, «possède une valeur patrimoniale très faible en comparaison avec d'autres parterres ayant préservé leur caractère pittoresque», a indiqué la Commission de la capitale nationale (CCNQ).

Domaine Woodfield: une valeur patrimoniale «faible», dit la CCNQ

La Commission de la capitale nationale (CCNQ) a déconseillé au gouvernement d'acquérir le boisé Woodfield et une parcelle des terrains du Collège Jésus-Marie parce qu'ils «présentent une valeur patrimoniale qui peut être qualifiée de faible».
Fin août, la CCNQ a transmis au ministère de la Culture un «avis préliminaire» sur la présence du gouvernement dans le site patrimonial de Sillery. L'organisme public voit «peu d'intérêt» dans l'achat de ces propriétés.
«Le boisé Woodfield ne présente aucun caractère distinctif ou exceptionnel», peut-on lire dans le document obtenu par Le Soleil. «La plaine sud de Jésus-Marie possède une valeur patrimoniale très faible en comparaison avec d'autres parterres ayant préservé leur caractère pittoresque ou portant les traces tangibles de leur aménagement par les communautés religieuses.»
L'organisme public a évalué qu'il en coûterait 11,4 millions $ pour se porter acquéreur des terrains. Il ajoute un montant de 7,5 millions $ pour des aménagements, sans compter des frais annuels de 180 000 $ pour l'entretien et les taxes.
Intérêt
«La Commission s'interroge sur l'intérêt pour l'État québécois et pour l'ensemble des citoyens du Québec d'acquérir une portion ou l'ensemble d'une courtepointe de terrains non contigus pour les rendre accessibles au public», peut-on lire dans l'avis.
Dans l'éventualité où le ministre Maka Kotto rejetterait les deux projets de condos - Woodfield et Domaine sous les bois -, «peu d'avenues s'offriraient au gouvernement, hormis leur acquisition au niveau provincial ou municipal», soutient la CCNQ.
Le gouvernement du Québec est propriétaire du quart de la superficie du site patrimonial de Sillery, avec 50 hectares à travers le parc du Bois-de-Coulonge, le domaine Cataraqui et la promenade Samuel-De Champlain.