Le maire des cantons unis de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller.

Développement résidentiel à Stoneham: la capacité du réseau d'égout inquiète

Les élus de Stoneham se déchirent... sur la capacité du réseau d'égout. Le feu vert imminent à un développement résidentiel a ranimé les tensions au conseil municipal.
Le projet du promoteur Construction McKinley risque de créer quelques flammèches à la séance du conseil municipal, mardi soir, à Stoneham-et-Tewksbury.
Le projet de 52 résidences unifamiliales haut de gamme au pied du mont Hibou doit recevoir l'aval des membres du conseil municipal pour une deuxième fois. Les trois conseillers de l'opposition ont voté contre l'adoption du projet de règlement autorisant sa construction le mois dernier.
En vue de la séance de mardi soir, le maire Robert Miller s'est assuré que les trois conseillers de son équipe soient présents, contrairement à la dernière fois. «On va passer le projet, il n'y a pas d'inquiétude à avoir», jure-t-il.
Autres développements
L'un des conseillers de l'opposition, Paul Beaulieu, se défend d'être contre le projet résidentiel. «On est tout simplement inquiet de la capacité du réseau» d'égout de la municipalité, plaide-t-il. D'autant plus qu'au moins deux autres développements s'ajouteront à celui de Construction McKinley. «Tout ça se relie au même réseau, qui a été conçu en 1988-1989 pour la Station touristique Stoneham qui avait des problèmes avec ses égouts.»
M. Beaulieu n'a pas été rassuré par les réponses de l'administration municipale et cherche à savoir si la Ville a prévu des «alternatives» en cas de problèmes. «Est-ce que c'est toute la population qui va être prise pour payer si on est obligé de construire un autre réseau?» demande-t-il.
Le maire Miller assure de son côté que l'usine d'épuration de Stoneham n'est utilisée qu'à 54 % de sa capacité. «On sait combien on peut accepter d'unités, on a encore beaucoup de place», martèle-t-il.