Le rapport produit par le ministère de la Culture concernant le développement immobilier dans le boisé Woodfield remis au ministre de la Culture Maka Kotto soutient que le projet est beaucoup trop volumineux pour assurer la préservation du boisé qui participe au caractère paysager historique du cimetière.

Des sociétés d'histoire s'opposent au projet Woodfield

La Fédération Histoire Québec (FHQ) joint sa voix aux opposants au projet de construction de condos au Domaine Woodfield sur les terres patrimoniales de Sillery.
L'organisme qui regroupe plus de 250 sociétés d'histoire s'explique mal où se situe le ministre de la Culture, Maka Kotto.
En décembre, le ministre a donné son feu vert à la construction d'environ 70 unités sur le cimetière Saint-Patrick. Il estime que l'engagement du promoteur à protéger le boisé est suffisant. Or, plusieurs groupes de citoyens et de défense du patrimoine critiquent sévèrement cette décision.
D'autant plus, souligne la FHQ dans une «lettre aux citoyens de Québec» rendue publique mercredi, que «le ministre fait fi de l'avis éclairé du Conseil du patrimoine culturel du Québec».