Les refuges Adoption Lapins Sans Abri, Animaux Sans Toit, Caréna, Mouvement Chats Errants et la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec conviennent de diminuer le plus possible le nombre d’animaux euthanasiés et le nombre d’animaux errants.

Des refuges s’allient pour aider un plus grand nombre d’animaux

Cinq refuges pour animaux de Québec s’entendent pour travailler ensemble pour la sécurité et le traitement des animaux. Les refuges Adoption Lapins Sans Abri, Animaux Sans Toit, Caréna, Mouvement Chats Errants et la Société protectrice des animaux (SPA) conviennent de diminuer le plus possible le nombre d’animaux euthanasiés et le nombre d’animaux errants.

«La réalité est que chaque refuge possède des forces qui lui sont propres. Certains sont bons dans la socialisation de chats farouches. D’autres sont excellents pour prendre soin de chatons orphelins trop jeunes pour être adoptés. D’autres ont un réseau de familles d’accueil hors pair. En travaillant ensemble, nous espérons capitaliser sur les forces de chacun et offrir de façon mieux coordonnée nos expertises au service des animaux domestiques», a dit Félix Tremblay, président de la SPA de Québec. 

De son côté, la SPA offrira des services vétérinaires à prix modiques pour les refuges avec lesquels elle s’est alliée. Pour bénéficier des services de la SPA, les refuges doivent rencontrer certains critères prescrits par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec.

«En travaillant ensemble, nous sommes convaincus que nous pourrons faire plus avec les ressources actuelles», a souligné M. Tremblay. 

Pour Caroline Leblanc, présidente du Mouvement Chats Errants, cette collaboration permettra de joindre les forces de chacune des organisations. «On va pouvoir bénéficier de l’expertise de nos partenaires et faire profiter les autres de la nôtre», a-t-elle réagi.