L'hôtel de ville de Saint-Augustinn-de-Desmaures

Des gens d'affaires de Saint-Augustin en faveur de l'entente d'agglomération

Des gens d'affaires de Saint-Augustin-de-Desmaures se sont prononcés majoritairement en faveur de l'entente sur le partage de la quote-part d'agglomération négociée par le maire Sylvain Juneau avec son homologue de Québec, Régis Labeaume.
Les gens d'affaires du parc industriel François-Leclerc avaient organisé une session d'information avec le maire le 14 décembre pour présenter les détails de la nouvelle entente. Un sondage a suivi afin de permettre aux entrepreneurs de se prononcer sur cette question et afin de vérifier s'ils souhaitaient prendre position sur la place publique.
Près de 85 % des participants se sont dits en faveur ou neutres par rapport à la nouvelle entente proposée et plus de 95 % d'entre eux souhaitaient que leur position soit exprimée publiquement, selon un communiqué de presse publié lundi. 
Gains
Les gens d'affaires considèrent comme des gains la croissance minimale, raisonnable et prévisible de la quote-part prévue dans la nouvelle entente, la fin du concept de dépense d'agglomération et de proximité, l'indépendance par rapport à toute nouvelle dépense d'agglomération, la fin des factures imprévues liées à d'éventuels déficits et le déblocage de la capacité de développer la ville, notamment par l'obtention d'une nouvelle zone industrielle et la possibilité de conserver la majorité des nouveaux revenus.
«Pour le bien-être de tous, les gens d'affaires du parc François-Leclerc pensent qu'il est plus que temps de stabiliser la situation et de rétablir le climat de confiance à Saint-Augustin-de-Desmaures et que cela passe par l'adoption à très court terme de l'entente», a exprimé M. Jean-François Dufresne, directeur général de Préverco.
Les cinq conseillers municipaux de Saint-Augustin opposés au maire Juneau ont demandé une expertise à François Des Rosiers, professeur titulaire au Département de finance, assurance et immobilier de l'Université Laval avant de se prononcer sur le projet d'entente. M. Des Rosiers devait livrer son rapport au plus tard vendredi.