Des investissements de 8 millions $ seront nécessaires pour transformer le couvent de Beauport, un bâtiment patrimonial datant de 1886, en bureau d'arrondissement.

Des étapes de plus pour la bibliothèque Gabrielle-Roy et le couvent de Beauport

Deux importants projets de rénovation franchissent une nouvelle étape. La Ville de Québec lancera sous peu le concours d'architecture pour les travaux tant attendus à la bibliothèque Gabrielle-Roy. Le couvent de Beauport amorce aussi officiellement sa transformation avec la signature de trois contrats totalisant 864 000 $.
Maintenant que les années de retard et de tiraillements entre l'administration Labeaume et la Centrale des syndicats du Québec sont du passé, la modernisation de Gabrielle-Roy est sur les rails avec l'octroi d'un contrat à la firme Atlante architecture/design. Elle aura le mandat de diriger le concours d'architecture pour les travaux et mettre à jour le programme fonctionnel et technique, vieux de quatre ans. Le contrat, entériné mercredi par le comité exécutif de la Ville, est d'une valeur de 48 744 $.
Les travaux majeurs de 56 millions $ à la bibliothèque de la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch viseront à agrandir et à moderniser la succursale, à la mettre à jour sur le plan technologique, à construire une place publique et à refaire le terminus d'autobus.
Un pas de plus est franchi aussi pour le couvent de Beauport, qui sera transformé en bureau d'arrondissement de Beauport au coût de 9 millions $. Le comité exécutif a entériné mercredi pour 863 910 $ de contrats pour l'ancien couvent des Soeurs de la Congrégation Notre-Dame de Beauport construit en 1886.
L'architecture de ces transformations est confiée au consortium Amiot Bergeron Architectes/St-Gelais Montminy + associés architectes pour un contrat de 410 000 $.
La firme EMS Structure a décroché le contrat de génie civil pour près de 134 000 $, alors que LGT inc. a obtenu la tâche de l'ingénierie mécanique et électrique (320 500 $).
L'administration avait conclu en décembre 2011 une entente pour acheter pour 750 000 $ le couvent, qui était propriété du Centre local de développement de Québec depuis 2005. La transaction a été confirmée en avril 2012.