Des élèves nettoient le parc des Chutes-de-la-Chaudière [VIDÉO]

Sacs et chaudières à la main, imperméables sur le dos et sourires aux lèvres, les 500 élèves de l’école secondaire Marcelle-Mallet ont passé la journée de mardi à ramasser les déchets sur le territoire du parc des Chutes-de-la-Chaudière.

Et c’est à la demande de ces élèves même que toute l’école s’est déplacée là pour une journée.

«Ils voulaient faire quelque chose de concret pour l’environnement, ils voulaient voir un résultat. Ils veulent aider, mais ils n’ont pas l’impression de faire une différence dans leurs petites actions de tous les jours. Donc ils ont fait de la promotion, des vidéos... Alors on a contacté les gens de la Ville de Lévis pour connaître les besoins réels, c’est là qu’elle nous a dit que le parc des Chutes-de-la-Chaudière est un grand territoire à couvrir et qu’ils n’ont pas assez d’effectifs pour ramasser tous les déchets efficacement», raconte la directrice du service aux élèves, Julie Ouellet, qui se dit très fière de ses élèves. 

Mme Ouellet a donc organisé l’activité avec les représentants de la Ville. Même que la Société de transport de Lévis ainsi que Autobus Auger, voulant encourager cette belle initiative, ont offert le transport en autobus gratuitement.

C’est donc sous la pluie mardi que les jeunes ont parcouru tout le territoire pour amasser le plus de déchets possible. Des pneus, de vieux vêtements, du plastique, des fils de fer et plusieurs cigarettes sont parmi les choses retrouvées près de la rivière.

Le sujet de l'heure

«La pluie, ça ne nous arrête pas, on est vraiment contents d’être là. C’est une action commune qu’on a décidé de faire toute l’école ensemble, on prend nos responsabilités en main. On va faire un premier pas à l’action communautaire», indique Mariam Palude, élève de cinquième secondaire bien impliquée auprès du comité environnement. 

Mariam raconte qu’elle constate souvent la quantité de déchets près de la rivière lors de son transport à l’école, elle trouve inacceptable que tout ce plastique se dirige évidemment vers le fleuve Saint-Laurent.

«À l’école, ce qu’on veut vraiment faire, c’est créer des leaders de demain en proposant des actions concrètes comme aujourd’hui. On en est très fiers», ajoute son camarade Félix-Antoine Gagné, qui tient le rôle de premier ministre au sein du comité étudiant de l’école. 

Avant l’activité, l’enseignant d’éthique et culture religieuse, Jean Beaudoin, a fait le tour des classes de tous les niveaux afin de faire un atelier préparatoire. Il s’est vu agréablement étonné de voir l’intérêt et la participation de ses élèves. 

«C’est vraiment beau de voir qu’ils se préoccupent de l’environnement comme ça, et de les voir motivés pour l’activité», exprime-t-il. 

Lui, Mme Ouellet et les élèves espèrent que leurs actions puissent donner l’envie à d’autres écoles de les imiter. «Si chaque école nettoie un territoire dans leur secteur, ça serait tellement génial», termine Mme Ouellet, qui compte bien répéter l’activité.

Des représentants de la Ville étaient présents pour donner un coup de main et assurer le ramassage de tous les déchets trouvés dans le parc.