Avec l’aide du Festival de cinéma de Québec, le maire Labeaume souhaite mettre en place trois ciné-parcs gratuits d’ici la mi-juin.
Avec l’aide du Festival de cinéma de Québec, le maire Labeaume souhaite mettre en place trois ciné-parcs gratuits d’ici la mi-juin.

Des ciné-parcs gratuits à Québec cet été

Valérie Marcoux
Valérie Marcoux
Le Soleil
Avec l’aide du Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ), le maire Labeaume souhaite mettre en place trois ciné-parcs gratuits d’ici la mi-juin. L’un d’eux devrait s’installer sur le site d’ExpoCité, a dévoilé Régis Labeaume lors d’un point de presse mercredi.

«Bientôt, nous pourrons tous profiter des pistes cyclables et marcher dans des rues propres et enjolivées de fleurs. Sans compter que nous pourrons profiter des belles soirées pour visionner des films dans le confort de notre véhicule, si les autorités de la Santé publique le permettent», évoque le maire de Québec Régis Labeaume.

Le maire a répété à plusieurs reprises qu’il ne voulait pas mettre de pression au premier ministre par rapport au déconfinement progressif, même s’il a quelques projets en chantier pour les citoyens de Québec à qui il compte bien «tricoter» une saison estivale.

Avec l’expertise en diffusion extérieure du FCVQ, la Ville envisage d’ouvrir trois ciné-parcs gratuits dans Québec. Bien que le projet soit encore «embryonnaire», il existe une «très forte volonté» des deux parties pour le concrétiser, explique Catherine Viens, directrice des communications du FCVQ.

Les couleurs des fleurs

Après les arcs-en-ciel dessinés et projetés, c’est maintenant les fleurs qui apporteront de la couleur aux citoyens de la Ville de Québec. Dans les prochains jours, la Ville reprendra ses activités liées aux espaces verts. Ces activités d’entretien sont jugées essentielles pour assurer la sécurité sur les routes et les pistes cyclables, mais le but est également d’embellir la ville et le quotidien des résidents.

D’ailleurs, la Ville annonce l’ouverture partielle du Marché public de Sainte-Foy vers la mi-mai, «à temps pour la saison des fleurs». Comme les travaux sur la nouvelle structure du Marché ne sont pas terminés, seuls des chapiteaux extérieurs seront accessibles. Tout cela se fera évidemment dans le respect des recommandations de la Santé publique, rappelle la Ville de Québec.

De son côté, le site de l’ancien Marché du Vieux-Port sera utilisé par les Urbainculteurs pour des productions maraîchères destinées à des organismes œuvrant pour la sécurité alimentaire. La Ville s’est engagée à octroyer 90 000 $ par année à ce projet pour trois ans.

Les jardins communautaires ouvriront en mai. Les organismes assumant la gestion de ceux-ci mettront en place des mesures permettant de respecter les règles de distanciation prescrites par le gouvernement.

De plus, la journée de distribution d’arbres, habituellement en mai, est reportée à l’automne. La Ville annoncera une nouvelle date en temps et lieu.

Réseau cyclable

La Ville de Québec travaille activement à nettoyer le réseau de pistes et de bandes cyclables de son territoire. Le maire prévoit du retard dans ce dossier puisque les conditions météorologiques et les enjeux de stationnements du contexte actuel compliquent cette tâche. Les voies cyclables près des services essentiels et du réseau hospitalier seront nettoyées en priorité puisqu’elles sont les plus achalandées.

D’ici l’ouverture complète de son réseau cyclable de 362 km, la Ville désire terminer trois travaux d’aménagement qu’elle juge prioritaire. Sur la rue Dalhousie, une bande bidirectionnelle doit être établie sur le tronçon entre la rue de la Barricade et le pont-levis. Près de la côte Gilmour, une piste cyclable temporaire sera installée dans le corridor du Littoral. Une autre installation temporaire apparaîtra dans la rue de la Ronde. Afin de contourner le chantier de construction du nouveau centre hospitalier, la Ville installera une vélorue accompagnée de «mobiliers urbains».

Finalement, la Ville compte toujours bonifier ou ajouter 20 km à son réseau grâce à un investissement de 7 millions $ provenant de plusieurs subventions du ministère des Transports et des engagements de la Ville de Québec.