Déneigement à Québec: le maire aurait trouvé ce qui cloche

L'administration Labeaume dit avoir mis le doigt sur le problème qui a mené au cafouillage lors de la tempête du 27 janvier. La population sera mise au parfum lundi, a promis le maire.
Si les opérations de déneigement se sont plutôt bien passées, vendredi, les autorités de la Ville de Québec avaient encore en tête la tempête du 27 janvier où des ratés dans l'enlèvement de la neige et dans le déglaçage avaient causé le chaos dans la circulation au centre-ville. Le maire avait demandé qu'un rapport complet de la situation lui soit rendu.
Vendredi, le maire Régis Labeaume a affirmé en mêlée de presse que son administration était en possession du fameux rapport. «Je l'ai. On vous parle de ça lundi.»
M. Labeaume dit avoir trouvé ce qui a mal tourné, ce qu'il a qualifié de «virus». «Vous savez, quand vous avez un virus et que vous entrez à l'hôpital et que vous êtes malade, vous espérez que le médecin trouve le virus qui vous a rendu malade. Même si vous avez été malade, au moins vous êtes soulagé, vous savez ce qui vous a rendu malade. Quand le médecin ne trouve pas le virus, c'est ben fatiguant. On a trouvé le virus.»
Annonce lundi
Régis Labeaume a refusé d'en dire plus, promettant de donner tous les détails lundi.
Le 27 janvier, le maire avait montré du doigt la structure de gouvernance et avait annoncé des changements pour qu'à l'avenir, les décisions touchant le déneigement se prendraient par un petit groupe de personnes relevant de la direction générale plutôt que par les responsables de chacun des arrondissements. Il avait aussi remis en question la fiabilité des prévisions météo.