Anne Guérette, Paul Shoiry et Yvon Bussières.

Démocratie Québec lance sa course à la chefferie

Démocratie Québec entre en mode électoral. L'actuel parti d'opposition à Équipe Labeaume annoncera mardi les modalités de la course à la chefferie de la formation politique en vue du scrutin municipal de novembre 2017.
<p>David Lemelin avait quitté Démocratie Québec en mars 2014.</p>
«Démocratie Québec entend recréer un espace de démocratie citoyenne pour devenir un modèle de démocratie participative,résolument ancrée dans le présent et tournée vers l'avenir», indique le parti dans un communiqué conviant les journalistes mardi matin au restaurant le Saint-Amour.
Issu de la fusion, en 2013, du parti Québec Autrement dirigé par David Lemelin, du Défi vert et de Démocratie Québec fondé par la conseillère Anne Guérette, la formation actuelle a fait élire trois conseillers aux élections de novembre 2013 : Anne Guérette, Yvon Bussières et Paul Shoiry. Des trois, seule la première a déjà manifesté son intérêt pour être candidate à la direction du parti.
Défait aux dernières élections, le candidat à la mairie David Lemelin avait obtenu la faveur de 23,9% des électeurs. L'ancien journaliste avait quitté Démocratie Québec en mars 2014 et deux mois  plus tard, Benoît Gingras a été nommé chef intérimaire de Démocratie Québec.
Impliquer les arrondissements
En entrevue au Soleil lors du cocktail de financement de Démocratie Québec en novembre, le président Denis L'Anglais avait estimé que le parti est mieux structuré qu'avant le scrutin de 2013. Il avait aussi mentionné comme priorité de la formation de poursuivre la création d'associations locales par arrondissement, où les membres seront appelés à se prononcer en assemblées, notamment sur le programme électoral pour le scrutin de 2017.
Le parti d'opposition est aussi à la recherche de candidats pour les 21 districts électoraux et souhaite doubler son nombre de membres d'ici aux élections, en le faisant passer de 350 à 700, avait aussi indiqué M. L'Anglais.