«Nous avons confiance de compléter l'équipe, mais ce n'est pas facile pour personne avec la force du maire, qui est encore haut dans les sondages», a signalé Anne Guérette jeudi.

Démocratie Québec confiant de présenter un candidat dans chacun des districts

Tant le président que la chef de Démocratie Québec se sont dits confiants, jeudi, que leur parti réussisse à recruter un candidat dans chaque district électoral de la Ville de Québec en vue des élections municipales.
Avec seulement 11 candidats annoncés en plus de la chef Anne Guérette, le parti tire de l'arrière sur Québec 21, qui en a 17, et Équipe Labeaume, qui a déjà des candidats dans tous les districts sauf un, où se présente l'indépendant Yvon Bussières.
«Nous avons confiance de compléter l'équipe, mais ce n'est pas facile pour personne avec la force du maire, qui est encore haut dans les sondages. Mais on sent un mouvement de changement, de dénonciation. On n'est plus seuls dans l'aventure, on est un mouvement. Il y a eu la vague orange, la vague bleue, la vague rouge... On est de plus en plus à vouloir changer les choses», a déclaré Anne Guérette au cocktail de financement de son parti qui a attiré plus d'une centaine de personnes jeudi.
L'équipe de Démocratie Québec
Le président de Démocratie Québec, Jacques Langlais, a pour sa part déclaré que des candidats étaient sur le point d'être nommés. «Nous avons 10 candidats pressentis, alors nous sommes sûrs d'annoncer 21 candidatures une fois que les vérifications d'usage auront été complétées.»
Placé devant le fait que Québec 21 était en avance côté recrutement, M. Langlais n'a pas semblé s'en faire. «Ils en ont 17, alors tant mieux! On verra à l'usage. Il faudra aussi voir quel discours ils auront», a-t-il commenté.
Santé financière
Tant M. Langlais que Mme Guérette affirment que le financement du parti se déroule également très bien. «Au départ, il y avait déjà de l'argent dans les coffres et nous avons amassé 25 000 $ ce soir», a indiqué Mme Guérette en mentionnant les 250 invitations vendues pour le cocktail.
«Notre objectif financier de 50 000 $ n'est pas encore atteint, mais ça va bien, nous sommes à quelques milliers de dollars seulement. Et ces 50 000 $ en généreront 125 000 $. Nous avons l'intention de mener une campagne modeste en terme de coûts et de faire nos frais», a ajouté M. Langlais.
Par ailleurs, Denis Langlais a réitéré lors du cocktail de financement de Démocratie Québec qu'il allait quitter ses fonctions après la campagne électorale. «Je l'avais déjà annoncé l'an dernier. Ça fera cinq ans que je suis là, il est temps de passer le témoin.»