La porte-parole de l’Aéroport international Jean-Lesage indique que les autorités aéroportuaires offrent leur «soutien aux autorités concernées […], mais ne [sont] pas responsables des décisions qui sont prises».

COVID-19: quelles mesures mises de l'avant à Québec?

LES CENTRES COMMERCIAUX RESTENT OUVERTS

Les centres commerciaux n’ont pas eu l’indication de fermer leurs portes, mais des mesures sont prises pour éviter la propagation du coronavirus, assure-t-on. Chez Ivanhoé Cambridge, propriétaire de Laurier Québec et de Place Sainte-Foy, on affirme avoir mis en place une équipe tactique d’intervention le 4 février dernier pour faire face à l’éventuelle pandémie de coronavirus. Des mesures préventives ont été déployées, lesquelles incluent notamment le remplissage fréquent des distributeurs de savon et de gel antiseptique de même que le nettoyage minutieux des surfaces. «Nos propriétés demeurent ouvertes, mais nos plans d’action en cas de pandémie et nos protocoles de gestion de crise ont été activés. On demeure informés et prêts à mettre en œuvre les directives spécifiques des agences de santé publique. Tous les scénarios sont sur la table», nous a dit une porte-parole d’Ivanhoé Cambridge, Katherine Roux. Il n’a pas été possible de parler jeudi avec la personne responsable des communications des Galeries de la Capitale. Élisabeth Fleury

COURS MAINTENUS À L’UNIVERSITÉ LAVAL

L’Université Laval a annoncé en soirée jeudi que tous les cours étaient maintenus. «À la suite de l’annonce du premier ministre du Québec à l’effet que les événements intérieurs de plus de 250 personnes devaient être annulés, l’Université souhaite rassurer sa communauté étudiante et professorale. L’Université Laval ne compte qu’un seul cours de plus de 250 personnes en présentiel pour lequel des mesures seront mises en place en adéquation avec les recommandations de la santé publique. Les étudiants en seront informés par leur faculté», a indiqué l’établissement jeudi soir. Sur son site Internet (www.ulaval.ca/notre-universite/coronavirus-2019), l’Université Laval invite tous les membres de la communauté universitaire à suivre les recommandations de la santé publique. «Prenez connaissance des précautions à prendre lors de vos déplacements à l’étranger ainsi qu’à votre retour, consultez les instructions liées aux séjours de mobilité prévus et vérifiez quelles sont les autorisations requises pour faire un séjour universitaire à l’international», enjoint-elle. Élisabeth Fleury

CENTRE DES CONGRÈS AU RALENTI 

Le Centre des congrès de Québec tournera au ralenti dans les prochaines semaines avec l’annulation «jusqu’à nouvel ordre» des événements réunissant plus de 250 personnes. Au total, cette mesure touche une quinzaine de réunions. Sur la Rive-Sud, le Centre des congrès et d’expositions de Lévis a annoncé l’annulation du Salon de l’emploi Lévis-Bellechasse, qui devait avoir lieu les 13 et 14 mars. Normand Provencher

MESURES PRÉVENTIVES AU PORT 

Le Port de Québec a déclenché ses propres mesures préventives il y a plus d’une dizaine de jours, informe son pdg Mario Girard. Pour les employés, «il n’y a pas de déplacements d’affaires à l’extérieur pour aucun employé jusqu’à nouvel ordre. Même les déplacements personnels doivent être soulignés», explique le pdg. Un comité s’occupe de rencontrer les employés qui se sont déplacés afin de déterminer s’ils peuvent revenir au travail. Concernant les événements du terminal de croisière, le Port vérifie les intentions de ceux qui ont réservé l’endroit afin de s’assurer qu’ils respectent la consigne d’éviter les rassemblements de 250 personnes et plus. Côté croisières, trois lignes ont annulé leurs activités pour les mois d’avril et de mai à travers le monde. «On peut s’imaginer qu’il va y avoir plusieurs autres lignes de croisières qui vont suivre», note Mario Girard. Pour l’instant, les deux navires devant passer par Québec en mai sont toujours au programme. Pour leur part, les bateaux industriels sont suivis par Santé Canada qui détermine si une quarantaine est nécessaire. Une réunion a lieu vendredi avec tous les opérateurs du port de Québec pour s’assurer d’une réponse coordonnée et efficace. Valérie Marcoux

LA SÉCURITÉ D'ABORD À L'AÉROPORT DE QUÉBEC 

«Il est difficile pour le moment d’évaluer les répercussions concrètes de la situation», a affirmé la porte-parole de l’aéroport international Jean-Lesage de Québec, Laurianne Lapierre. «Notre priorité de tous les instants demeure la sûreté et la sécurité de nos passagers, employés, visiteurs et partenaires d’affaires», a-t-elle précisé. L’aéroport aura l’occasion de faire le point dans les semaines, voire mois à venir. Bien au fait des critiques dont sont la cible les aéroports canadiens à propos du contrôle des voyageurs étrangers, la porte-parole ajoute que les autorités aéroportuaires offrent leur «soutien aux autorités concernées […], mais ne [sont] pas responsables des décisions qui sont prises». L’Agence de la santé publique du Canada est responsable des dossiers sur le contrôle des passagers sur la santé dans les aéroports du pays. Mme Lapierre a assuré que l’entretien ménager est renforcé et que les procédures d’hygiène sont affichées dans les lieux névralgiques de l’aérogare. Émilie Pelletier

LA CHAMBRE DE COMMERCE SUIT LA TENDANCE 

La Chambre de commerce et d’industrie de Québec a annoncé la suspension de ses activités dès jeudi. Les participants inscrits aux événements à venir seront rapidement tenus informés des procédures à suivre. «La suspension de nos activités est une mesure que nous jugeons responsable afin d’assurer la santé de nos employés, de la communauté d’affaires et du grand public. Nous comprenons les préoccupations et les enjeux de l’impact de la COVID-19 pour la communauté d’affaires de Québec et nous entendons porter ses éléments auprès des gouvernements. Soyez assurés que nous analysons la situation avec les instances officielles et que nous suivons le tout de très près», a déclaré Étienne Cummings, directeur relations publiques et affaires gouvernementales. Judith Desmeules

L’ASSEMBLÉE DES ÉVÊQUES ANNULE LA MESSE 

Les croyants catholiques qui veulent faire appel à Dieu pour sauver la population du coronavirus devront le faire de chez eux. L’Assemblée des évêques du Québec annonce jeudi que la messe est annulée partout au Québec et qu’elle se conforme ainsi à la demande du gouvernement Legault de ne pas tenir de grandes assemblées. À l’issue d’une assemblée plénière, les évêques ont diffusé un communiqué dans lequel ils font valoir qu’il serait impossible à bien des endroits de gérer la limite de 250 personnes rassemblées. Ils notent de plus qu’un grand nombre de leurs paroissiens sont âgés de plus de 65 ans et, de ce fait, sont davantage à risque de contracter le virus. Ainsi, et jusqu’à nouvel ordre, toutes les messes du samedi soir, du dimanche et autres célébrations dominicales sont annulées. Cependant, les églises demeurent accessibles pour les plus petits rassemblements et les visites personnelles. La Presse canadienne