Le maire Régis Labeaume a lui aussi bien senti la pression monter jeudi, concernant la propagation du coronavirus.

COVID-19: Labeaume se fait rassurant [VIDÉO]

Le maire Régis Labeaume a lui aussi bien senti la pression monter jeudi, concernant la propagation du coronavirus. Il imite le gouvernement Legault et annule tous les voyages professionnels de tous les employés municipaux. La Ville enclenche son protocole pour une situation d’exception «avérée».

«On est organisés et il y a des plans d’urgence qui existent, on sait quoi faire et on est en contact quotidien avec la direction de la santé publique. Il doit y avoir de la cohésion sociale», a insisté le maire en conférence de presse jeudi après-midi.

Si les employés de la Ville de Québec reviennent d’un voyage personnel, ils seront priés de rester à la maison pour une durée de 14 jours.

En moins de 24 h, la situation d’exception de la Ville a passé de l’état de «vigilance» à «avérée». La cellule de crise a donc été activée, mais il n’y a pas de quoi s’alarmer, répète Régis Labeaume. 

«On est équipés pour fournir tous les services municipaux au moment où on se parle, on est en appui au gouvernement Legault et on n’est pas en crise actuellement.»

La Ville de Québec a déjà connu des situations d’exception par le passé, comme pour l’attentat à la mosquée de Québec, la tenue du G7 ou lors de l’épidémie de la grippe H1N1. 

Tant que la demande ne sera pas formulée par le gouvernement provincial, qui détient l’autorité jusqu’à ce qu’elle soit déléguée, le maire ne compte pas fermer les lieux publics dont il assure le fonctionnement, tels que les bibliothèques ou les piscines. 

La Ville s’affaire présentement à contacter tous les acteurs concernés par les consignes du premier ministre François Legault, soit l’annulation de tous les événements qui accueillent plus de 250 personnes. 

Le maire a tenu à rassurer les citoyens : il demeure en contact avec toutes les autorités concernées et discute avec elles tous les jours. 

Cohésion

«Nous ne sommes pas des experts en santé publique, on doit faire attention à ce qu’on fait et ce qu’on dit», a avoué le maire. C’est pourquoi il se fie au gouvernement Legault pour les décisions de grande envergure. «Nous allons appliquer les directives du gouvernement, notre tâche à nous est de s’assurer que les services municipaux soient rendus», a-t-il ajouté.

Selon le maire, une cohésion organisationnelle est nécessaire dans une telle situation, afin que tous les messages soient les mêmes pour que les citoyens aient l’heure juste sur la situation. 

«Malgré tout ce qu’on pense, il n’y a rien comme les gestes élémentaires sanitaires. Le lavage des mains, simple et c’est la plus grande efficacité.»

En cas d’aggravation de la situation, les services municipaux qui seront assurés en priorité sont la sécurité publique et le service d’eau potable, le déneigement pour la circulation et le ramassage des matières résiduelles pour la salubrité. 

«Gardons notre calme, entraidons-nous et écoutons le premier ministre. On se lave les mains et on collabore», a terminé le maire, qui comprend l’inquiétude qui peut régner dans la ville après toutes les annonces des derniers jours. 

Les festivités entourant la Saint-Patrick ont notamment été annulées en fin de journée jeudi par la Ville. La situation évolue rapidement et Régis Labeaume assurera la communication de tous les changements entourant les événements.