Depuis la Suisse, le maire Régis Labeaume a soutenu avoir un «support très important» au gouvernement du Québec en la personne du premier ministre lui-même.

Couillard «veut» les JO ? Le premier ministre tempère Labeaume

Le premier ministre Philippe Couillard refuse de reprendre les mots que le maire de Québec lui met dans la bouche à savoir qu'il «veut» les Jeux olympiques de 2026.
Depuis la Suisse, le maire Régis Labeaume a soutenu avoir un «support très important» au gouvernement du Québec en la personne du premier ministre lui-même. «Le premier ministre Couillard m'a dit : "Nous, on les veut"» les Jeux, a affirmé M. Labeaume à Radio-Canada. 
Au cabinet du premier ministre, l'attaché de presse Harold Fortin refuse de corroborer les paroles attribuées à son patron. Il a d'ailleurs eu des communications avec l'entourage du maire à ce sujet, a-t-il indiqué. 
«Le premier ministre a rencontré le maire Labeaume il y a quelques semaines, a dit M. Fortin. Le sujet [des Jeux olympiques] a été soulevé. M. Couillard était tout à fait à l'aise avec l'idée que le maire explore la question et aille à Lausanne pour avoir plus d'informations. On est à ce point-là.»
Le cabinet de M. Couillard note d'ailleurs que le maire lui-même se dit en mission exploratoire uniquement. 
Poursuivre la réflexion
Mais le premier ministre a-t-il prononcé les paroles que lui attribue le maire? «Ce que le premier ministre veut, c'est que M. Labeaume poursuive ses réflexions et ses échanges avec les gens du Comité international olympique pour voir s'il y a un intérêt ou non à tenir des Jeux olympiques de manière conjointe avec quelqu'un d'autre», répète en boucle l'attaché de presse de M. Couillard.
Le maire de Québec a fait savoir qu'il s'expliquera mardi matin sur ses propos. 
Avec Valérie Gaudreau