L'Université du Québec souhaite recevoir le conservatoire dans un nouveau pavillon qui serait construit à la place de l'ancien cinéma Place Charest, sur la rue du Pont.

Conservatoire : Labeaume toujours partisan de Saint-Roch

Le maire Régis Labeaume réitère sa préférence pour le quartier Saint-Roch pour accueillir un conservatoire de musique et d'art dramatique. «Honnêtement, ça devrait aller dans Saint-Roch, je le pense toujours», a indiqué sans détour le maire hier en point de presse avant le conseil municipal.
M. Labeaume réitère ainsi la position qu'il avait exprimée dès le début de ce projet, il y a plus de deux ans. «Je pense vraiment que tout ce qu'on a bâti, tout ce qu'on dépense dans Saint-Roch, c'est fait pour ça», a-t-il plaidé en citant notamment le programme Première Ovation et la concentration de créateurs en «divertissement interactif» dans la basse ville. «Les gens qui sont en apprentissage comme musiciens ou comédiens, je pense que Saint-Roch, c'est fait pour eux», a dit M. Labeaume.
Hier, Le Soleil indiquait que tant l'Université du Québec que le Grand Théâtre ont mis sur la table de la ministre de la Culture, Christine St-Pierre, un projet pour recevoir un éventuel conservatoire de musique et d'art dramatique.
Le président-directeur général de la Société du Grand Théâtre, Marcel Dallaire, a notamment qualifié ce projet de «vraiment prioritaire». Du côté de l'Université du Québec, on souhaite recevoir le conservatoire dans un nouveau pavillon qui serait construit à la place de l'ancien cinéma Place Charest. Les deux institutions attendent toujours des nouvelles du ministère de la Culture.
Hier, le maire Régis Labeaume a toutefois mis des bémols sur la réelle possibilité que les deux conservatoires soient réunis. «Sincèrement, je ne suis pas sûr que la ministre est prête à réunir les conservatoires. Moi, la dernière fois que j'en ai parlé, il n'y avait pas de projet de regroupement. C'est pas encore clair, clair sur ce point», a-t-il soutenu.
Le Conservatoire dit pour sa part ne pas avoir de préférence pour Saint-Roch ou le Grand Théâtre. L'important pour l'institution dont les étudiants sont pour l'instant répartis dans quatre endroits différents est de pouvoir un jour bénéficier de nouveaux espaces.