Ciné-parcs gratuits à Québec: pas si simple que ça

Le 22 avril dernier, le maire Labeaume avait annoncé l’ouverture de trois ciné-parcs gratuits à Québec pour l’été. Leur ouverture était alors prévue pour la mi-juin. Mardi, en conférence de presse, il annonçait que le dossier était actuellement entre les mains de la santé publique.

Leur accord doit être donné avant la poursuite des choses.

«Le problème est que c’est dur pour eux de donner des permissions d’avance, on a mis ça assez sûr. On a une proposition qui respecte selon nous les directives émises jusqu’à maintenant, mais l’ensemble doit être approuvé», indique le maire. 

Selon le directeur général du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ), Ian Gailer, qui chapeaute l’organisation du projet, le gros défi est de trouver des lieux. Un endroit qui permettra les règles de distanciation physique, qui permettra le stationnement adéquat des autos, qui aura un accès à l’électricité, entre autres. 

«Organiser un tel projet est facile, l’organiser en temps de pandémie, c’est une autre game, chaque chose a une conséquence. La volonté de la Ville est que ce soit porteur, on travaille en conséquence, mais c’est la santé publique qui décide. On avait 1000 options, mais on doit en retenir trois qui fonctionnent», indique Ian Gailer.


« Organiser un tel projet est facile, l’organiser en temps de pandémie, c’est une autre game, chaque chose a une conséquence »
Ian Gailer, directeur général du Festival de cinéma de la ville de Québec

La Ville de Québec profite entre autres de l’expertise en diffusion extérieure du FCVQ pour réaliser le projet.

Les lieux n’ont pas été confirmés par le maire Labeaume, il attend l’approbation de la santé publique avant de les divulguer. L’un des trois ciné-parcs devrait cependant s’installer sur le site d’ExpoCité.