Moins de deux ans après son ouverture, le Centre sportif Marc-Simoneau a dû être fermé temporairement en raisons d'anomalies constatées lors d'un entretien préventif.

Centre sportif Marc-Simoneau: Labeaume songe à poursuivre

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a brandi vendredi la menace d'une poursuite après la fermeture temporaire du stade de soccer intérieur du Centre sportif Marc-Simoneau moins de deux après son inauguration.
Des défectuosités ont été relevées en raison d'anomalies apparues au cours d'un entretien préventif sur le système d'ancrage des murs séparateurs des terrains de soccer, aussi appelés rideaux.
«Je pense qu'il y a quelqu'un qui s'aligne sur une poursuite, là! Il y a quelqu'un qui va payer pour ça», a déclaré le maire lors d'un point de presse en marge du Grand prix cycliste de Québec.
«Ils ont des rideaux là... Parce qu'on me dit qu'il y a un défaut de fabrication, d'installation et on ne prend pas de chance. C'est la sécurité qui prime sur tout. Mais ça sent la poursuite», a-t-il ensuite ajouté.
Jeudi, lors de l'annonce de la fermeture, la Ville de Québec avait mentionné étudier les recours dont elle disposait envers les professionnels et l'entrepreneur général ayant participé à la construction du stade de soccer. 
La firme Unigertec Inc., qui avait obtenu le contrat de construction du stade de soccer en 2014, n'a pas voulu répondre aux questions du Soleil vendredi en l'absence de son président François-Yves Thibeault, qui sera de retour lundi.