La Ville de Québec vient donc de publier un «appel d'intérêt» pour connaître les entreprises pouvant lui cuisiner «des projets clés en main afin de prendre en charge l'ensemble des services alimentaires offerts au Centre de foires d'ExpoCité pour une période de 5 ans».

Centre de foires: la Ville de Québec veut bonifier l'offre alimentaire

Afin de poursuivre la «dynamisation» des alentours de l'amphithéâtre, la Ville de Québec compte «améliorer» l'offre alimentaire au Centre de foires d'ExpoCité.
Mais l'administration municipale ne sait pas exactement ce qu'elle veut. Ou ce que le marché a à lui offrir. Elle vient donc de publier un «appel d'intérêt» pour connaître les entreprises pouvant lui cuisiner «des projets clés en main afin de prendre en charge l'ensemble des services alimentaires offerts au Centre de foires d'ExpoCité pour une période de 5 ans».
«Dans un contexte de dynamisation de l'ensemble du site d'ExpoCité, le Centre de foires est considéré comme un des moteurs principaux autour duquel nous voulons rehausser l'expérience clients laquelle visent tous les visiteurs en passant, entre autres, par une offre alimentaire améliorée», lit-on dans les documents publiés lundi.
La Ville espère donc accroître l'achalandage. «Actuellement, le Centre de foires attire en moyenne 550 000 visiteurs par an sur une période allant de la mi-janvier à la mi-juin et de la mi-septembre à la fin décembre.»
Pour l'instant, c'est le Groupe Compass qui détient les droits exclusifs pour exploiter le café, le casse-croute, un restaurant de 160 places et le service de traiteur. «Le chiffre d'affaires des services alimentaires est approximativement de 1 700 000 $ par an dont 40 % proviennent du volet restauration et 60 % de la gestion des salles et du service traiteur.»