Démocratie Québec a écarté son candidat dans Vanier, Mario Ledoux, en raison d'une publication Facebook.

Candidat de Démocratie Québec coulé par des bobettes et du spaghetti

Démocratie Québec montre la porte à un de ses candidats pour avoir partagé une publication de mauvais goût sur Facebook, il y a quelques mois.
Mario Ledoux devait représenter le parti dans le district de Vanier. Sauf que le média alternatif Prince Arthur Herald a ressorti lundi soir une publication qu'il a faite en mars, soit quelques semaines avant de faire le saut en politique aux côtés de la chef Anne Guérette.
Il s'agit du bassin d'une femme portant des petites culottes remplies de pâtes. Sur la photo, l'inscription suivante: «Quand tu profites de tes règles pour faire des spaghettis à la bolognaise». 
Le Prince Arthur Herald a indiqué qu'il s'agissait d'une publication «troublante». Laurent Proulx, ex-conseiller municipal d'Équipe Labeaume et actionnaire de ce journal web a aussi soutenu sur Facebook que c'était «indigne de la fonction qu'il revendique». 
Mardi matin, Démocratie Québec a envoyé un communiqué annonçant sa décision de larguer M. Ledoux. «Il ne fait plus partie de l'équipe en raison de propos qui vont à l'encontre des valeurs de Démocratie Québec sur les réseaux sociaux, que nous refusons d'endosser», écrit le parti. 
Passés analysés
Démocratie Québec a indiqué au Soleil avoir fait des recherches sur le passé de tous ses candidats et les traces qu'ils ont laissées sur le web, mais cette publication n'aurait pas été recensée au moment de faire l'annonce de la candidature de M. Ledoux, en avril dernier. 
Le parti dit vouloir présenter rapidement une nouvelle candidature dans Vanier et a refusé de faire d'autres commentaires sur cette affaire. Il n'a pas été possible de joindre Mario Ledoux mardi, qui est un militant écologiste de longue date et a déjà été candidat du Défi vert de Québec. 
«C'est pas chic. J'espère que ça ne nous arrivera pas à nous», a pour sa part lancé le maire de Québec Régis Labeaume en marge d'un point de presse. M. Labeaume s'est toutefois gardé de commenter la décision de Mme Guérette de l'exclure du parti.  Avec Jean-Michel Genois-Gagnon