Une rencontre ayant eu lieu jeudi entre les propriétaires des camions et des représentants de la Ville a fait ressortir les difficultés des exploitants à faire connaître l'emplacement et les heures d'accessibilité des camions-restaurants à la population.

Camions-restaurants: «qu'ils s'occupent de leurs affaires», dit Labeaume

Le maire Régis Labeaume s'étonne du fait que les exploitants de camions-restaurants n'ont toujours pas créé un site Internet ou toute autre plate-forme électronique pour mieux communiquer les heures et les emplacements où ils se trouvent en temps réel.
«Je vais leur rappeler que c'est des entreprises privées. Qu'ils commencent par se faire un site Web ou une page Facebook. Qu'ils s'occupent de leurs affaires et disent aux gens où ils sont», a lancé le maire, questionné sur les doléances exprimées par les propriétaires depuis le début du projet-pilote le 15 juin.
Une rencontre ayant eu lieu jeudi entre les propriétaires des camions et des représentants de la Ville a fait ressortir les difficultés des exploitants à faire connaître l'emplacement et les heures d'accessibilité des camions-restaurants à la population.
De l'aveu même des propriétaires, ils ne peuvent pas toujours se trouver sur les sites attribués par la Ville à cause d'engagements pris dans des événements privés ou dans les festivals. La situation a engendré du mécontentement auprès de la clientèle qui s'était déplacée.
Les sept exploitants souhaitent maintenant créer un outil pour mieux informer la population et peut-être même obtenir de la ville la permission de stationner plus d'un camion sur un même site pour créer un engouement.
Le maire Labeaume dit pour l'instant ne pas s'occuper personnellement de ce dossier, laissant à d'autres membres de son administration le soin d'apporter des modifications au projet, si nécessaire. «Dans chaque projet-pilote, il faut toujours raffiner, c'est normal», conclut-il.