Québec investit 31 millions $ pour réaménager le site Dalhousie, au pied de la côte de la Montagne.

Budget Marceau: 70 millions $ pour la capitale

Le gouvernement fédéral disait attendre le signal du provincial pour investir dans un anneau de glace couvert à Québec. Il est venu jeudi dans le budget préélectoral des péquistes, tout comme la majeure partie du financement nécessaire au réaménagement du site Dalhousie, dans le Vieux-Port, et à la restauration de la chapelle historique du Bon-Pasteur.
Le gouvernement de Pauline Marois a affecté un total de 70 millions $ à ces trois projets «structurants liés à l'image distinctive de la ville» de Québec.
L'anneau de glace couvert commandera à lui seul 32,5 millions $, soit le tiers d'une facture réévaluée à 97,5 millions $.
Les documents budgétaires parlent «d'accueillir des compétitions d'envergure nationale et internationale, en plus de fournir un site d'entraînement de pointe pour nos athlètes», mais ne disent pas où l'anneau de glace Gaétan-Boucher sera établi. Cette question demeure en suspens et sera discutée avec la Ville de Québec et Ottawa, qui doivent investir chacun leur tiers pour que le projet se concrétise.
Au cours des dernières années, les ministres fédéraux ont pelleté le dossier par en avant en attendant le prochain programme d'infrastructures, confirmé pour 2015, et une manifestation évidente de l'intérêt du provincial.
Pour la Coalition avenir Québec (CAQ), il s'agit d'un «beau projet» pour la région de Québec. «On a besoin au Québec d'aller rechercher un peu de fierté, que ce soit avec un amphithéâtre ou un anneau de glace», a commenté le chef François Legault.
Québec investit également 31 millions $ pour réaménager le site Dalhousie, au pied de la côte de la Montagne. Le projet retenu, évalué à 39 millions $, est celui présenté par le maire Régis Labeaume en mai. La Ville de Québec complétera d'ailleurs le financement.
Le stationnement de surface actuel sera remplacé par un parc public dans la portion sud, près du fleuve Saint-Laurent, et un stationnement étagé sera construit au nord, en bordure de la rue Dalhousie. Les quais seront aussi retapés.
Les lieux, qui appartiennent à la Société québécoise des infrastructures, doivent être prêts pour le rassemblement des grands voiliers en 2017, année des célébrations du 150e de la Confédération canadienne. Les installations profiteront aussi aux croisiéristes en escale dans la capitale.
«Je suis certain que le Parti québécois va célébrer fortement le 150e anniversaire du Canada», a ironisé le chef libéral Philippe Couillard.
Québec a également annoncé la mise aux normes et la conversion de la chapelle historique du Bon-Pasteur, fermée depuis 2007. Le gouvernement veut la «rendre disponible au public dans le cadre d'un projet compatible avec le caractère historique et architectural du bâtiment». Selon l'information glanée hier, il est question d'y aménager une salle de spectacle, essentiellement pour la musique classique. Le provincial, qui est propriétaire des lieux, ramasserait la facture de 6 à 7 millions $. Il n'y a pas d'échéancier associé.
En comparaison, Montréal a obtenu jeudi le rétablissement du versement annuel de 25 millions $ pour «l'aider à assumer les responsabilités résultant de son statut de métropole du Québec». Une somme de 25 millions $ est aussi prévue pour l'expansion de Pointe-à-Callière en vue du 375e anniversaire de la métropole et le 50e anniversaire de l'exposition universelle. Cela s'ajoute aux 100 millions $ déjà promis pour des travaux et des activités en lien avec ces célébrations.
Investissements à Québec
Construction d'un anneau de glace couvert 32,5 millions $
Réaménagement du site Dalhousie 31 millions $
Restauration de la chapelle historique du Bon-Pasteur 6,5 millions $