L'immeuble de l'ancienne boucherie W.E. Bégin est abandonné et placardé depuis 2012. Son propriétaire, l'homme d'affaires Luc Massicotte, a toujours bon espoir de le vendre. 

Boucherie Bégin: lancement d'une pétition citoyenne

Le comité populaire Saint-Jean-Baptiste compte mettre de la pression afin d'accélérer la vente et la démolition de l'édifice délabré de l'ancienne boucherie Bégin, rue Saint-Jean. Une pétition sera lancée dans les prochains jours, en collaboration avec les commerçants du quartier.
«Nous demandons l'expropriation par la Ville et la construction de logements sociaux», en lieu et place de l'édifice actuel, explique la porte-parole du comité, Marie-Ève Duchesne.
Le comité, dont le local est situé juste à côté de l'immeuble en décrépitude, recueille régulièrement des plaintes de citoyens. «On nous en parle régulièrement. Ça réagit fortement, surtout à l'arrivée du printemps, alors qu'il se dégage de délicieuses mauvaises odeurs...», glisse-t-elle avec cynisme.
Le comité dévoilera d'autres volets de son «plan d'action» la semaine prochaine, à l'occasion d'une conférence de presse.
Les négociations pour la vente de l'immeuble, propriété de l'homme d'affaires Luc Massicotte, s'étirent depuis un bon moment. L'immeuble honni est à l'abandon depuis quatre ans.