Sylvain Juneau, le nouveau maire de Saint-Augustin, a présidé, mercredi, sa première séance du conseil depuis son élection le 7 juin dernier.

Bilan 2014: déficit de 2,7 M $ pour Saint-Augustin

La Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures a conclu son exercice financier 2014 avec un déficit de 2,7 millions $.
Pour le nouveau maire Sylvain Juneau, ce déficit s'explique notamment par les prévisions de vente de terrains de 5 millions $ qui n'ont pas été au rendez-vous dans le parc industriel. 
«Si on le regarde d'un point de vue comptable, nous en avons vendu pour zéro dollar», affirme au Soleil M. Juneau. Mais en fait, «au mois de décembre 2014, nous avons vendu [des terrains] pour environ 2,7 millions $. Toutefois, les actes notariés se sont faits en 2015.»
«Ensuite, il n'était pas prévu au budget la vente de l'aréna Acti-Vital, qui a rapporté 2,9 millions $ à la Ville. Ça a été considéré comme un revenu. Si on combine ça à, notamment, une dépense supplémentaire de ce qui était prévu au budget de l'ordre de 300 000 $ pour le déneigement, on arrive à un déficit», ajoute-t-il.
En 2013, Saint-Augustin avait pourtant inscrit un bilan positif de 777 000 $. Une différente 
de 3,4 millions $ par rapport à 2014. 
La dernière année de l'administration de Marcel Corriveau aura donc laissé un trou considérable dans le portefeuille de la ville. Rappelons que les Augustinois ont dû déjà faire face à une hausse de leur avis d'imposition de 25 %.
«L'option devant un déficit est de faire un règlement d'emprunt pour l'éponger», explique M. Juneau. «Toutefois, dans notre cas, étant donné que le déficit est essentiellement dû à de la vente de terrain qui a été encaissée, on ne peut pas faire de règlement d'emprunt. Il va falloir l'éponger à même le budget de cette année.»
Coupes dans les services ou hausses de taxes?
Des coupes dans les services ou d'autres hausses de taxes sont-elles alors à prévoir? «On regarde ce qu'on peut faire», soutient le maire. «Il n'y a rien de sûr pour l'instant. On travaille fort à essayer de minimiser les impacts négatifs pour les citoyens. Je ne veux pas définir les types de coupes, mais il y a des décisions douloureuses qui sont fort probablement à venir. Il va falloir faire des choix».