La bibliothèque Gabrielle-Roy demeure la plus populaire du réseau : plus de 473 000 amants des mots ont franchi ses portes en 2017, soit 20 000 de moins qu’un an plus tôt.

Bibliothèques de Québec: des amendes de 289 000 $ en un an

Les usagers des bibliothèques de Québec ont été un peu moins délinquants en 2018 que durant les années précédentes. Un peu moins. Car ils ont tout de même payé quelque 289 000 $ de frais pour les documents remis en retard.

À coup de 20 cents, 30 cents et 50 cents, parfois de 65 cents, cela fait beaucoup d’usagers qui se font tirer l’oreille, qui doivent casquer pour les jours de décalage. Un niveau de délinquance qui se maintient, voire croît d’année en année.

Pourquoi? «Cette augmentation est intimement liée à la hausse du nombre d’abonnés (plus de 207 000 à ce jour) ainsi qu’à la croissance du nombre de prêts», explique au Soleil une conseillère en communication de la Ville, Mélanie Brassard. 

La fréquentation est donc en hausse. Selon les dernières données disponibles, il y a eu 3 145 985 visites dans les établissements du réseau en 2017. Exactement 103 613 entrées supplémentaires par rapport à l’année d’avant.

Le sommet des amendes a justement été atteint en 2017 : plus de 294 000 $. Loin, loin, des quelque 150 000 $ que déboursaient les retardataires au début de la décennie. Il faut dire que les tarifs ont été ajustés, à la hausse bien sûr, à quelques reprises depuis.

Il y a néanmoins une limite à la facture que peuvent accumuler les hors-la-loi, souligne Mme Brassard. Un bouquin oublié sur la table de chevet ne pourra vous coûter plus de 3 $ de frais lorsqu’il sera finalement rendu. Pour les jeux vidéo, disques et films, le compteur cesse d’enfler à 7 $. Et tant que le compte est sous la barre des 20 $, il est toujours permis à l’usager d’emprunter.

Vous êtes lunatiques et cherchez une solution pour éviter de sombrer dans l’illégalité? Le réseau de bibliothèques vous offre un service de rappel automatisé, par téléphone ou courriel. Vous serez alors avertis de l’arrivée d’un document réservé ou de l’échéance imminente d’un prêt. Suffit de se rendre sur le site Web www.bibliothequedequebec.qc.ca pour ouvrir votre dossier. Justement dans l’onglet «Votre dossier», vous pourrez ajouter votre adresse de courriel. Sinon, il faut visiter une succursale et passer au comptoir.

Les succursales les plus populaires

Au fait, quelles sont les succursales du réseau les plus populaires? La bibliothèque centrale, Gabrielle-Roy, demeure en tête : plus de 473 000 amants des mots ont franchi ses portes en 2017, soit 20 000 de moins qu’un an plus tôt. La requinquée Monique-Corriveau, de la route de l’Église, chauffe la meneuse : 442 714 visiteurs.

Les autres établissements ne jouent pas dans la même ligue. À Charlesbourg, Paul-Aimé-Parent enregistre néanmoins près de 278 000 entrées. Étienne-Parent, à Beauport, en a presque 220 000. Suivent, dans l’ordre décroissant : Collège-des-Jésuites, Saint-Charles, Félix-Leclerc, Neufchâtel… jusqu’à la moins fréquentée, la petite bibliothèque Fernand-Dumont, dont la porte a été franchie 11 112 fois en un an.

***

1,44 million $ d’amendes en 5 ans

288 858, 77 $ : du 31 janvier au 30 novembre 2018

294 166, 42 $ : du 31 janvier au 31 décembre 2017

291 189, 08 $ : du 31 janvier au 31 décembre 2016

280 207, 57 $ : du 31 janvier au 31 décembre 2015

280 594, 22 $ : du 31 janvier au 31 décembre 2014

Source : Ville de Québec