Le réseau des bibliothèques de Québec compterait un peu plus de 208 000 abonnés, un nombre en croissance modérée, mais continue. Selon les données les plus récentes publiées dans Le Soleil, quelque 4,4 millions de documents auraient été empruntés au cours de la dernière année.

Bibliothèques de Québec: 30% plus cher pour la gestion

Le montant annuel versé à l’Institut Canadien de Québec pour la gestion des bibliothèques de la capitale a fait un bond de plus de 30 % en cinq ans. D’ici juin 2023, la Ville prévoit ainsi lui verser au moins 63 millions $, sans compter les subventions annuelles d’entre 2 et 3 millions $ pour l’achat de nouveaux documents.

«Les budgets ont été ajustés afin de tenir compte de la réalité soit l’ajout de quatre nouvelles bibliothèques — de Saint-Sauveur, Fernand-Dumont, Duberger, Maison de la littérature — ainsi que l’indexation annuelle salariale», explique une conseillère en communication de la mairie, Mélanie Brassard.

Alors que l’Institut Canadien touchait autour de 10,5 millions $ il y a cinq ans, l’organisation recevra presque 14 millions $ en 2019. C’est en se basant sur ce montant que la Ville évalue que ses biblios lui coûteront 62,9 millions $ d’ici le milieu de 2023. 

Mais la dépense sera plus élevée puisque le contrat prévoit l’indexation du versement. Il y aura des ajustements au fil du temps, ce qui fera enfler la facture totale; notamment parce que les 210 employés ont signé une nouvelle convention collective il y a un an prévoyant des augmentations de 2 % par année.

La Ville est le «principal bailleur de fonds» de l’Institut Canadien, lit-on dans le rapport annuel de l’organisme. Il reçoit également des subsides des gouvernements supérieurs. Quelques entreprises privées complètent le montage financier.

Le réseau des bibliothèques de Québec compterait un peu plus de 208 000 abonnés, un nombre en croissance modérée, mais continue. Selon les données les plus récentes publiées dans Le Soleil, quelque 4,4 millions de documents auraient été empruntés au cours de la dernière année.

Gabrielle-Roy et Monique-Corriveau sont, de loin, les établissements les plus populaires parmi les 25 du territoire. Suivent Paul-Aimé-Paiement, Étienne-Parent, Collège-des-Jésuites, Saint-Charles, Félix-Leclerc, Neufchâtel…

L’Institut Canadien est sous-traitant de la Ville pour la gestion des bibliothèques depuis 1898, selon le site Web de l’organisation.