Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) lancera sa commission d’enquête sur le projet de tramway de Québec le 6 juillet au Centre des congrès.
Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) lancera sa commission d’enquête sur le projet de tramway de Québec le 6 juillet au Centre des congrès.

BAPE sur le tramway: dès le 6 juillet, en direct sur le Web et à la télé

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) lancera sa commission d’enquête sur le projet de tramway de Québec le 6 juillet au Centre des congrès. Pour s’ajuster à la réalité pandémique, les travaux seront diffusés sur le Web ainsi qu’à la télévision.

«Toutes nos séances publiques seront présentées en direct», explique Pierre Turgeon, coordonnateur au développement des communications. «Ça commence le 6 juillet, c’est un lundi, à 19h. […] Le mandat dure 4 mois.»

Les citoyens et groupes intéressés pourront donc visiter la page Web du BAPE, la vitrine de l’organisme sur Facebook ou regarder MAtv pour les clients de Vidéotron.

Afin d’intervenir il faudra cependant y penser à l’avance. Entre le 25 juin et le 30 juin, un registre sera mis en ligne par le BAPE. «Deux possibilités s'offrent à vous. La commission suggère de soumettre votre question par écrit et elle en tiendra compte dans son propre questionnement», détaille-t-on dans un communiqué de presse. «Il est aussi possible de s'inscrire pour poser une question en personne en séance publique. Comme c'est toujours le cas lors des séances publiques de la première partie et compte tenu du temps dont dispose la commission, seul un nombre limité de personnes pourront intervenir à chacune des séances.»Au cours de la première ronde de travaux, la commission du BAPE étudiera  quatre thématiques :

• la justification du projet, l'achalandage et la technologie retenue;

• le tracé, l'intégration au réseau de transport, le développement urbain;

• la gouvernance, les finances, les politiques gouvernementales, le cadre réglementaire et la participation publique;

• les répercussions sur le milieu naturel et humain pendant la construction et l'exploitation.

Deuxième étape en août

Il y aura ensuite une pause de trois semaines, pour une reprise début août. «La commission recueillera l'opinion et les suggestions du public. Elle entendra alors toute personne, tout organisme, tout groupe ou toute municipalité qui désire s'exprimer sur le projet, que ce soit sous forme de mémoire ou de présentation verbale.»

Les mémoires devront être déposés avant le 23 juillet.

«La commission d'enquête dispose d'un délai maximal de quatre mois pour accomplir son mandat», précise-t-on. «Le rapport du BAPE sera remis au plus tard le 5 novembre 2020, au ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. Benoit Charette. Par la suite, le ministre dispose de 15 jours pour rendre public le rapport.»

Des détails sur le site Web du BAPE par ici.

Le dossier constitué par le ministère de l’Environnement est ici. 

+

LES PRINCIPALES PRÉOCCUPATIONS DES CITOYENS DE QUÉBEC

Durant ses travaux préparatoires, le BAPE a sondé les résidents de la capitale. Voici les 7 préoccupations principales exprimées par les quelque 1600 répondants :

1. Le choix du tramway au regard d’autres options et de l’amélioration du service

2. Les coûts du projet

3. La justification des besoins, incluant l’impact de la COVID-19

4. L’incidence du projet sur la circulation

5. Le tracé

6. Les impacts sur l’environnement

7. Les impacts sociaux, notamment sur la qualité de vie