Selon le maire Labeaume, de plus en plus d’adolescents ont un niveau élevé de détresse psychologique. «Le plus grand problème de sécurité dans les grandes villes du Canada, c’est des problèmes de santé psychologique», a-t-il mentionné.

Bal du maire: objectif 500 000 $

Les organisateurs du 9e Bal du maire de Québec, qui se tiendra le 6 décembre au Château Frontenac, sous la présidence d’honneur de Jacques Goulet, pdg de la Sun Life Canada, espèrent recueillir 500 000 $ au profit de Jeunes en Tête, organisme qui vient en aide aux jeunes en détresse.

Selon le maire Labeaume, de plus en plus d’adolescents ont un niveau élevé de détresse psychologique. «Le plus grand problème de sécurité dans les grandes villes du Canada, c’est des problèmes de santé psychologique», a-t-il mentionné. «Dans La Cité-Limoilou, 7 appels sur 10 auprès du Service de police de la Ville de Québec concernent des problèmes de santé mentale, a-t-il poursuivi. Depuis la désinstitutionnalisation, il y a bien des années, on a l’impression que tous ces gens qui ont des problèmes de santé mentale sont laissés pour compte».

Selon M. Labeaume, «ça prend un éveil le plus rapidement possible. Ça prend un choc. On ne semble pas réaliser les dommages des problèmes de santé psychologique dans la population. Ce qui est encore plus dramatique, ce sont les problèmes de santé mentale chez les jeunes. Santé mentale et itinérance vont aussi ensemble. On ne peut plus rester insensible et impassible par rapport à ces problèmes-là».

Toutes les tables sont déjà réservées pour le bal. En 2018, l’événement avait permis d’amasser 415 000 $.