L'aérodrome de Pintendre

Aérodrome de Pintendre: Lehouillier interpelle les politiciens fédéraux

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier n’a pas l’intention de rendre les armes à la suite de la décision rendue jeudi par la Cour suprême concernant l’aérodrome de Pintendre et demande au gouvernement fédéral de respecter davantage l’autonomie des municipalités dans leurs pouvoirs de réglementer les usages nuisibles sur leur territoire. La ville présentera diverses propositions pour mieux encadrer les permis d’exploitation des petits aérodromes privés afin de tenir compte de l’acceptabilité sociale des populations concernées.

La Ville de Lévis recommande entre autres au gouvernement fédéral de mettre en place des mécanismes de consultation permettant de prendre en compte les préoccupations locales, comme il l’a déjà fait dans le dossier des tours de télécommunication.

Le maire Lehouillier en fera un enjeu lors des élections fédérales cet automne. «Ces avenues sont intéressantes puisqu’elles assureraient la consultation des municipalités directement concernées, notamment en regard de certains usages ne recevant pas l’acceptabilité sociale. Nous ferons en sorte, lors de la prochaine campagne électorale fédérale, de demander aux partis politiques fédéraux de tenir davantage compte de la réglementation des municipalités et de reconnaître leur autonomie.»

La Ville de Lévis a déjà remis plusieurs constats d’infraction à l’aérodrome de Pintendre pour non-respect de la réglementation municipale. Elle a défendu également le dossier à la Cour municipale, à la Cour supérieure, à la Cour d’appel et à la Cour suprême du Canada, de même que devant la Commission de la protection du territoire agricole du Québec.

Depuis 2013

La Ville de Lévis n’est pas opposée à la présence d’un aérodrome dans le secteur de Pintendre, mais plutôt aux activités de parachutisme. Depuis 2013, la Ville et les résidents du secteur Pintendre mènent une lutte contre le propriétaire de l’aérodrome de Pintendre pour faire cesser cette activité considérée comme une nuisance pour le voisinage.