Il était interdit de se stationner sur le boulevard René-Lévesque dans la nuit de lundi à mardi, la Ville voulant déneiger la voie réservée aux autobus plus vite que d’habitude, pour faciliter l’heure de pointe du lendemain.
Il était interdit de se stationner sur le boulevard René-Lévesque dans la nuit de lundi à mardi, la Ville voulant déneiger la voie réservée aux autobus plus vite que d’habitude, pour faciliter l’heure de pointe du lendemain.

Accès au centre-ville: faire clignoter les feux orange... à l’avance

Jean-François Néron
Jean-François Néron
Le Soleil
La Ville de Québec cherche des moyens de faciliter l’accès au centre-ville aux heures de pointe les jours de tempête. Lundi, le boulevard René-Lévesque a été le théâtre d’un projet-pilote visant à interdire le stationnement avant même la fin des précipitations pour permettre le grattage des deux voies dans chaque direction. À chaque tempête, c’est la même chose. La Ville déblaie pendant qu’il neige, mais ramasse la neige des rues seulement une fois le dernier flocon tombé. Lundi, c’était différent. Du moins sur une artère.