La côte du Passage à Lévis

9 % moins de fuites d'eau dans le réseau d'aqueduc de Lévis

En un an, le service des travaux publics de Lévis a repéré et réparé 9 % des fuites d'eau dans son réseau d'aqueduc. Une économie appréciable, mais qui doit encore être bonifiée d'ici 2017.
La Ville a mis sur pied il y a un an un programme de recherche de fuites d'eau. Les pertes en eau potable se chiffraient alors à 39 %. On y a consacré un budget de 465 000 $, et les équipes de travaux publics ont arpenté les rues de la ville avec des appareils sophistiqués pour finalement dénicher 80 fuites, dont la plus grande partie est située dans les secteurs de Lévis et de Lauzon. De ce nombre, 70 ont été réparées, et les 10 autres le seront bientôt. 
Résultat: le colmatage permet de réaliser une économie équivalente à la consommation d'eau quotidienne de 9442 personnes, s'est réjoui le maire Gilles Lehouillier. 
La Ville compte bien poursuivre ses efforts pour la réduction des fuites. L'objectif à atteindre est de réduire à 20 % les pertes d'eau d'ici 2017. Cela doit être réalisé pour se conformer à la Stratégie québécoise d'économie d'eau potable. 
Afin de répondre aux normes, on doit aussi viser une réduction de la consommation moyenne d'eau potable par personnes de 20 %. 
Le maire est persuadé que la Ville y arrivera, mais il souligne qu'il faudra l'aide des Lévisiens. L'une des mesures incitatives adoptées est la reconduction du programme de distribution d'écobarils pour la récupération d'eau de pluie. Cette année, 500 écobarils seront distribués au coût de 30 $ chacun.