Le site d’environ 8000 mètres carrés sera méconnaissable. Il sera transformé en parc-promenade, aussi lieu d’observation du fleuve, des ponts et de la rive nord.

9 millions $ pour valoriser la pointe Benson à Lévis [VIDÉO]

Le gouvernement du Québec et la Ville de Lévis investissent 9 millions de dollars pour transformer le stationnement asphalté de la pointe Benson de Saint-Romuald en véritable parc en bordure du fleuve.

L’annonce a été faite vendredi par la vice-première ministre et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, à l’hôtel de ville de Lévis en compagnie du maire, Gilles Lehouillier.

«C’est un site exceptionnel pour sa valeur patrimoniale parce qu’il témoigne de 9500 ans d’histoire de vie humaine en bordure du fleuve Saint-Laurent», a lancé Mme Guilbault, en référence à l’occupation amérindienne à cet endroit. Le parc est d’ailleurs voisin du site archéologique du Manoir Wade.

«C’est un peu désolant. Actuellement, c’est un stationnement asphalté, ajoute le maire Lehouillier. Ça va nous permettre de créer une ceinture verte entre les deux rives pour faire des promenades de part et d’autre du fleuve», ajoute-t-il. Le maire se réjouit de pouvoir enfin concrétiser la mise en valeur du littoral de sa ville, pourtant protégé depuis le début des années 90.

Plan d’ensemble

Cet investissement s’ajoute à un plan d’ensemble qui comprend, entre autres, le réaménagement du quai Paquet et l’arrivée de bateaux de croisières qui peuvent s’y accoster. «On préserve de plus en plus l’accès au fleuve», insiste le maire.

Le site d’environ 8000 mètres carrés sera méconnaissable. Il sera transformé en parc-promenade, aussi lieu d’observation du fleuve, des ponts et de la rive nord. L’aménagement inclut aussi l’amélioration du lien cyclopédestre avec le parc de l’Anse-Benson et la réfection du béton de surface du mur de soutènement.

Le gouvernement du Québec investit 7 millions $ via le budget de la Commission de la Capitale-Nationale, qui aura un rôle de conseillère et d’accompagnement. La Ville de Lévis participe financièrement à la hauteur de 2 millions $.

Les travaux seront réalisés sur deux ans à partir de 2020. L’ouverture du parc est prévue en 2022.