50 000$ «à la personne qui apportera la preuve que l'offre d'achat impliquait Tony Magi»

Une récompense de 50 000 $ est offerte par le groupe d'acheteurs potentiels du Concorde à quiconque prouvera hors de tout doute que Tony Magi puisse être impliqué dans la transaction avec le Groupe Eddy Savoie.
« C'est très sérieux, ce n'est pas une blague », a confirmé Me Stéphane Harvey, l'avocat représentant le groupe. « Quiconque présentera la preuve irréfutable recevra un chèque de 50 000 $. »
L'offre tient même pour le maire de Québec, Régis Labeaume, qui dit avoir deux sources distinctes que l'ex-membre du clan Rizzuto pourrait graviter autour du groupe d'investisseurs.
L'information a d'abord été dévoilée sur le compte du groupe sur le réseau social Twitter (@NouveauConcorde). « Cette fausse rumeur nous cause un grand préjudice. Aidez-nous à faire la lumière et à trouver la source des ces rumeurs », a aussi gazouillé samedi le gestionnaire du compte.
Interrogé à savoir s'il faut retenir que les investisseurs veulent montrer patte blanche ou qu'ils ont les poches profondes, Me Harvey a rétorqué qu'il s'agissait d'un peu des deux. « Ne vous inquiétez pas pour ça, ils ont les proches profondes », a-t-il lancé.
Forte demande
Le site Web du projet du Nouveau Concorde n'est par ailleurs plus en ligne, a constaté Le Soleil. En tentant d'accéder au www.nouveauconcorde.com, les internautes sont plutôt redirigérés vers la page Twitter. Me Stéphane Havrey explique cette situation par le fait que tous les premiers blocs de chambres mis en prévente ont trouvé preneur. « Il y a des dépôts, j'ai vu les chèques », a-t-il affirmé.
Mercredi, le groupe souhaitait trouver des acheteurs potentiels pour au moins 100 chambres. « On a reçu près de 150 demandes », indique Me Harvey. « Il y a clairement une demande pour le produit à Québec. »