L'entente avec Ex Machina prévoit la diffusion d'Aurora Borealis tous les soirs, de la tombée du jour jusqu'à 23h30 d'ici le 15 septembre 2027.

3 M $ pour 10 ans de plus d'Aurora Borealis

L'Aurora Borealis de Robert Lepage, cette projection colorée sur les silos de la Bunge dans le Vieux-Port, obtient une rallonge de 10 ans. La Ville de Québec entend débloquer 3 millions $ pour l'étirer jusqu'en septembre 2027.
«La Ville souhaite voir cette oeuvre grandiose, silencieuse et intemporelle continuer à mettre en valeur de façon artistique et hautement sophistiquée les silos de Bunge du Canada dans le secteur portuaire», lit-on dans le sommaire de la décision publié jeudi.
Le concept muet d'Aurora Borealis, mis au monde par l'artiste multidisciplinaire Robert Lepage et son collaborateur Martin Gagnon en 2009, obtient donc un troisième sursis. La création était née du même élan que le Moulin à images de 4,2 millions $. Celui-ci a toutefois été abandonné en 2013, faute d'achalandage.
Mais les projecteurs sont demeurés allumés jusque cette année pour les aurores grâce à deux investissements successifs totalisant plus de 500 000 $. La Ville avait toutefois indiqué que l'année 2017 serait la dernière de l'aventure : «Les équipements arrivent à la fin de leur durée de vie utile», faisait valoir la conseillère en communication, Rose-Marie Ayotte. 
Pour garder Aurora Borealis en vie, la mairie ressort donc le chéquier des grands événements. Et le gros de la somme sera versé les deux premières années du contrat, soit 2,15 millions  $ en 2017 et 2018. Ensuite, jusqu'en 2026, Ex Machina recevra environ 115 000 $ par année pour maintenir l'illumination.
Remplacer l'équipement
L'investissement important en début de contrat est justifié par le remplacement de l'équipement, confirme Mme Ayotte. «Cette année, on repart en neuf. [...] On n'avait pas le choix si on voulait prolonger l'oeuvre.» 
L'entente prévoit la diffusion d'Aurora Borealis tous les soirs, de la tombée du jour jusqu'à 23h30 d'ici le 15 septembre 2027. Le concept reste le même que ce qui est présenté depuis 2009. Ex Machina pourra toutefois «interrompre ou modifier la présentation pour une ou plusieurs soirées [...] afin d'appuyer une cause, un organisme ou toutes autres associations».
À l'origine, Robert Lepage expliquait son projet : «Aurora Borealis est une oeuvre contemplative qui se veut une impression artistique de la grandeur et de la beauté de la nature. Il ne s'agit pas d'un spectacle ou d'une projection vidéo, mais bien de mouvements de lumière sur un bâtiment, mouvements inspirés des aurores boréales».