37 millions $ de plus pour les fortifications et la Citadelle de Québec

Ottawa injecte 22 millions $ dans la rénovation des fortifications de Québec, une somme qui s'ajoute aux 30 millions $ annoncés par le précédent gouvernement en 2014. Le gouvernement Trudeau investit aussi 15 millions $ dans la Citadelle.
«Le Vieux-Québec attire beaucoup, et les gens en sont très fiers. Donc, on a décidé d'investir de façon significative à la fois dans la Citadelle et dans la Citadelle», a dit le ministre et député de Québec, Jean-Yves Duclos qui a fait cette annonce de 37 millions $ jeudi.
«Notre région a la chance d'être riche en histoire, mais l'histoire pose aussi des défis d'entretien continu», a-t-il poursuivi.
En 2011, un rapport d'inspection réalisé par Parcs Canada évaluait à 35 millions $ les besoins pour «maintenir en état et arrêter la dégradation» des fortifications.
En plus des 30 M$ de 2014
La somme d'hier, qui s'ajoute aux 30 millions $ du gouvernement Harper il y a deux ans, fait donc grimper à 52 millions $ le montant injecté dans la réparation et la préservation de ce symbole majeur de la capitale. Ces emblématiques murs de pierre s'étendent sur 4,6 kilomètres et contribue au caractère distinctif de l'arrondissement historique du Vieux-Québec, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Les 37 millions $ proviennent des 200 millions $ pour les infrastructures annoncés lors du budget fédéral en mars. Ils touchent autant les fortifications gérées par Parcs Canada que la Citadelle de Québec, qui appartient à la Défense nationale, a dit le ministre Duclos.
Les travaux de maçonnerie, dont plusieurs sont déjà commencés, s'échelonneront jusqu'en 2020.
À la Citadelle, 2 millions $ sur 13 millions $ seront consacrés à la salle mécanique du bâtiment qui abrite la résidence du Commandant du 2e Bataillon du Royal 22e Régiment, celle du gouverneur général et le mess des officiers.
«Ces travaux vont faire en sorte qu'on va rencontrer les normes de santé et de sécurité. Ça va améliorer pour tout le monde la vie au quotidien à la Citadelle», a dit le major Dave Morency, commandant adjoint de l'Unité des opérations immobilières pour le Québec à la Défense nationale.
En chiffres
22 M$
dans la réfection des fortifications
15 M$
à la Citadelle
30 M$
avaient été annoncés en 2014
67 M$
injectés au total dans les fortifications et la Citadelle
2020
Fin prévue pour les travaux aux fortifications et à la Citadelle
La casemate 24 de retour après 10 ans
Des travaux amorcés avec la première vague d'investissement en 2014 portent déjà leurs fruits à la Citadelle de Québec. Dès l'été prochain, les amateurs de patrimoine militaire pourront visiter la casemate 24 qui était fermée aux visiteurs depuis octobre 2007 en raison de son piètre état.
Les journalistes présents à l'annonce d'un investissement de 37 millions $ du gouvernement fédéral dans les fortifications et à la Citadelle ont pu visiter lundi cette ancienne maison de militaires. Des soldats britanniques y ont en effet logé dans des conditions pour le moins rudimentaires, avec femmes et enfants de 1847 à 1871.
Les voûtes de pierres et le tunnel ont été solidifiés, les latrines (toilettes) restaurées. Le chantier amorcé en 2014 était d'une bonne envergure, selon Louis Michel de Parcs Canada.
«Ç'a été un projet de deux ans et c'est dans nos bonnes sections à faire», a-t-il dit à propos de cette section de la Citadelle de Québec.
Le responsable des guides de la Citadelle, Simon Careau était visiblement enthousiaste jeudi à l'idée de pouvoir de nouveau accueillir les visiteurs dans cette section qui avait autant une vocation défensive que résidentielle.
Plus conviviale
Le gros des travaux est terminé et d'ici mai prochain, différents ajouts permettront de prendre la casemate plus conviviale.
«On veut rendre ça plus vivant pour que ce soit plus facile de faire comprendre les différentes utilités. On va refaire le potager, où il y avait le chauffage pour faire la nourriture, pour rappeler la présence de soldats», a énuméré M. Careau.
Bâtie entre 1820 et 1852, la Citadelle sert de base au 2e Bataillon du Royal 22e Régiment.