3 idées de sortie pour la fin de semaine

     
Le Jupon a 7 ans!
Les copropriétaires du Jupon pressé, Josiane Turmel-Poulin et Sylvie Cliche
On y entre comme on entrerait dans la caverne d'Ali Baba, en sachant pertinemment qu'il sera difficile de se restreindre parmi la multitude de trésors qui s'y trouvent. Parole de fille. Alors que j'étais cette semaine de passage au Jupon pressé animée d'intentions strictement professionnelles - afin de récolter des infos pour cette chronique -, j'en suis sortie avec une petite robe noire de la marque québécoise Melow, dont toutes les créations sont fabriquées au Canada.
Parce que l'achat local et équitable, c'est aussi ça, le Jupon pressé. Vrai, les vêtements y sont plus chers que dans les grandes chaînes les plus populaires, mais ils constituent de véritables pièces d'art à porter, conçues et fabriquées par des artisans d'ici. Consommer moins, mais consommer mieux, c'est ce que nous permet de faire le Jupon pressé depuis maintenant 7 ans. Pour l'occasion, les propriétaires Josiane Turmel-Poulin et Sylvie Cliche vous proposent un rabais surprise durant toute la journée de vendredi (en boutique et en ligne), et vous invitent en soirée à un 5 à 7 à la boutique. Avis aux conquises ou aux curieuses!
Vendredi toute la journée au Jupon pressé (790, rue Saint-Jean)
***
Entre vin et art urbain
On sait déjà que le Salon international des vins et spiritueux de Québec se tient en fin de semaine à Québec. Ce que vous ignorez peut-être, c'est que la programmation de l'événement s'est très récemment bonifiée afin de vous en faire voir - et boire - encore plus.
Parmi les nouveautés, notons la présence du collectif artistique de Québec Canadian Bacon, qui fera entrer par la grande porte l'art urbain au Salon. Grâce à la collaboration de Romeo's Gin, les artistes Phelipe Soldevila et François Lapierre créeront en direct du Salon une oeuvre d'art urbain, oeuvre qu'ils offriront par la suite à l'Assemblée nationale afin de garnir sa grande collection artistique, au sein de laquelle ne figure aucune oeuvre d'art urbain. Pour Phelipe Soldevila, il s'agirait là d'un «geste ultime et iconique d'accomplissement», rapporte-t-on par voie de communiqué.
De vendredi à dimanche au Centre des congrès de Québec
Entrée: 20 $ (info: salondesvinsdequebec.com)
***
Bye bye Boudoir
On en a passé, des soirées au Boudoir. Par «on», j'entends les 25 à 35 ans qui, comme moi, ont découvert le quartier Saint-Roch par le Boudoir, il y a déjà plus de 10 ans.
Maintenant que l'institution vieille de 14 ans ferme éminemment ses portes, c'est le temps de se mettre en mode nostalgie le temps d'une dernière soirée. Ça se passe vendredi, lors de l'événement Bye bye Boudoir, où sont conviés tous les «anciens», qu'ils aient été employés ou simples clients, mentionne Abraham Destin, qui en est l'organisateur. D'après lui, ce sera là une soirée d'authentiques retrouvailles, durant laquelle d'anciens habitués pourront s'y retrouver afin de vivre une dernière soirée mémorable au Boudoir.
À noter que la véritable dernière soirée de l'institution aura lieu samedi, sous l'habituelle thématique latino.
Vendredi soir dès 22h au Boudoir (441, rue du Parvis)
Entrée: 5 $ (info: bit.ly/2p4vo4g)