La Pointe Benson sera aménagée en parc familial.
La Pointe Benson sera aménagée en parc familial.

20 millions$ pour les parcs et les espaces verts à Lévis

Poursuivant ses efforts afin de relancer son économie locale, la Ville de Lévis a annoncé qu’elle doublait ses investissements dans ses parcs et espaces verts. Concrètement, c’est 20 millions $ qui seront consacrés en 2020 et 2021 à l’aménagement de grands parcs urbains, de parcs de voisinage, à la réfection de sites d’aires de jeux, de planche à roulettes et de terrain de tennis mais aussi à l’aménagement d’un premier parc canin.

«On lance un programme intensif de modernisations de nos parcs et de nos espaces verts»,   a expliqué le maire Gilles Lehouillier. «Plus que jamais nos citoyens ont envie de pratiquer des activités de plein air dans des espaces verdoyants et munis d’installations modernes. Nous sommes numéro un au niveau de la croissance économique des grandes villes. Cette croissance économique doit s’accompagner d’un volet de qualité de vie. C’est la raison pour laquelle on met en place des infrastructures qui vont améliorer la qualité de vie de nos citoyens.»

Les grandes lignes du plan annoncé jeudi comprennent l’aménagement en parc familial de la Pointe Benson, le long du fleuve (Saint-Romuald), la construction d’un nouveau chalet de services quatre saisons au parc de la Rivière Etchemin, l’acquisition du site des Religieuses Jésus-Marie (Saint-Nicolas), la réalisation de la phase 2 des sentiers de Saint-Nicolas, la construction d’un nouveau pavillon d’accueil et de services au parc Jean-Dumais (Saint-Nicolas) et de deux nouvelles aires de jeux d’eau (parc Les Coutances à Pintendre et Lallemand à Saint-Joseph de la Pointe-Lévy), la remise à jour des parcs de planches à roulettes des parcs Ian Breakery (Breakeyville) et Renaud-Maillette (Saint-Rédempteur) et la construction d’un nouveau parc à Pintendre, l’installation d’une nouvelle remontée mécanique au Centre de plein air de Lévis, la réfection des plusieurs terrains de tennis et l’aménagement au parc de la Halte (Charny), du premier parc canin. Il sera accessible à l’automne. Deux autres sont prévus d’ici les prochaines années. Finalement, la Ville fera la réfection de l’ensemble de ses 18 parcs de voisinage et l’aménagement de quatre nouveaux.

La Ville a aussi créé un organisme, Tennis Action Lévis, pour gérer les 42 terrains de tennis de son territoire. «Actuellement, c’est un peu le free for all dans la gestion des terrains de tennis», a expliqué M. Lehouillier. «Certains sont gérés par des gens du milieu, d’autres le sont par la ville et dans d’autres cas, les terrains sont là et les gens y vont. En créant la corporation, nous sommes allés chercher des gens qui adorent le tennis qui sont prêts à gérer l’ensemble de nos terrains. Ils devront respecter les orientations qui déjà été approuvées par le conseil municipal et qui veulent démocratiser l’accès à nos terrains.»

«On doit s’assurer qu’il y en ait pour tout le monde», a ajouté René Tremblay, directeur de la vie communautaire. «On doit s’assurer qu’il y ait des cours, de la pratique libre et des ligues. On donne donc à Tennis Action Lévis le mandat de gérer les surfaces de tennis avec tout son dynamisme, son expertise et sa plate-forme de réservations. Ces gens-là sont en contact avec les programmes sport-études, les ligues et les clubs. Leur présence nous assure d’avoir une très belle synergie au niveau du tennis sur le territoire.»

Les jeux d’eau rouverts

La Ville de Lévis a annoncé la réouverture, à compter du 30 mai, de six nouveaux blocs sanitaires pour les citoyens qui fréquentent les parcs et les pistes cyclables. Ils s’ajouteront à ceux du Quai Paquet et du Parc des Chutes-de-la-Chaudière, déjà accessibles depuis quelques jours. Une opération qui ne se fait pas sans coût a insisté le premier magistrat de Lévis.

«Dans une période normale, on ouvre la porte le matin, on fait le ménage et après ça une personne, qui fait la rotation entre plusieurs blocs, y retourne quelques fois pendant la journée. Mais à cause à cause de la situation actuelle, nous devrons avoir deux employés permanents dans chaque bloc afin d’assurer le respect des consignes de la santé publique. L’ouverture des huit blocs représente une dépense supplémentaire de 600 000$.»

Le maire Lehouillier a annoncé que les fontaines d’eau du Quai Paquet seront en opération à compter du 19 juin. Du même souffle il a indiqué que les autres jeux d’eau situés sur le territoire lévisien seront accessibles cet été.

«On a encore quelques vérifications à faire avec la direction de la Santé publique. Il faut être certain d’avoir les bonnes directives. Dès que nous aurons l’autorisation de la Santé publique, nous les ouvrirons. Mais nous devrons assurer le respect des règles.»

Même s’il reste des ficelles à attacher, le maire Lehouillier a aussi confirmé  l’ouverture des camps de jour à compter du 29 juin. Le nombre de places disponibles sera annoncé prochainement. Il tiendra compte de la sécurité des enfants et la sécurité du personnel. Il a aussi révélé les trois premiers parcours de son programme «Cet été je parcours Lévis», soit celui du village de Saint-Nicolas et ceux des secteurs traditionnels de Saint-Romuald et du Vieux-Lévis. Cinq ou six autres devraient être annoncés au cours des prochaines semaines.

À LIRE AUSSI : Pas de jeux d’eau à Québec, malgré la chaleur