La majorité de l'enveloppe servira à la réfection de la rue Saint-Laurent. 

15 millions $ pour la rue Saint-Laurent et le quai Paquet

La Ville de Lévis a annoncé mardi la réalisation cet été de travaux de plus de 15 millions $ pour la réfection de la rue Saint-Laurent, dans le Vieux-Lévis, et pour l'amélioration du Quai Paquet.
Les fils électriques seront enfouis, une procédure qui est d'ailleurs presque complétée, et les réseaux d'aqueducs seront reconstruits en entier sur la rue Saint-Laurent, l'escalier Labadie (appelé souvent l'escalier gris) sera détruit et la rue sera refaite en entier durant l'année.
La majeure partie de l'enveloppe de 15 millions $, soit de 10 à 12 millions $, servira à la réfection de la rue Saint-Laurent. Le reste sera consacré au Quai Paquet, où un pavillon temporaire sera aménagé cette année en attendant la construction d'un pavillon permanent en 2018. Des arbres et des arbustes seront également ajoutés, de même que des équipements spécifiques aux grands événements.
Un succès
«Le succès de la fontaine du Quai Paquet a dépassé nos attentes l'an dernier. On parle de 2500 à 
3000 visiteurs par jour et les gens se baignent dans les fontaines», a commenté le maire Gilles Lehouillier en conférence de presse pour justifier l'installation d'un pavillon avec des toilettes et des vestiaires pour les visiteurs.
Les travaux seront terminés à la mi-décembre, mais prendront une pause entre le 15 juillet et le 6 août alors que plusieurs grands événements auront lieu à Lévis. D'autres travaux sont également prévus en 2018, notamment la construction du pavillon permanent et la réfection complète de la rue Louis-Fréchette, incluant la réfection du mur de soutènement.
M. Lehouillier estime que les nouvelles installations du Quai Paquet deviendront complémentaires à celles de la future Place des Canotiers de Québec. 
«Le fleuve deviendra ainsi un élément rassembleur et nous voulons créer un momentum autour de la traverse», poursuit le maire, mentionnant au passage le projet-pilote avec le Port de Québec qui permettra à un navire de croisière international d'accoster au Quai Paquet.
«Il y en aura un cette année et peut-être d'autres l'an prochain. C'est le Port qui déterminera lequel et quand il accostera, pour une période d'une journée à une journée et demie», a-t-il expliqué.