1,3 million$ pour restaurer la terrasse de Lévis

Illumination et aménagement d'un escalier, d'un sentier, de jardins: la Ville de Lévis entreprend une vaste restauration de la Terrasse du Chevalier-De Lévis, qui offre une vue imprenable sur Québec.
Des travaux de 1,3 million $ seront réalisés entre août et décembre 2017, mais le chantier complet, qui compte trois phases, devrait coûté environ 6 millions $, et être complètement terminé d'ici 6 ans.
«C'est un aménagement parmi les plus importants, parce qu'on touche à un symbole de la Ville de Lévis», a commenté le maire de Lévis Gilles Lehouillier en conférence de presse mercredi. 
Selon lui, la terrasse a un urgent besoin de «retrouver ses lettres de noblesse». «Elle est plutôt à l'abandon», déplore M. Lehouillier, qui lui accorde la cote E. «On ne passe pas la rampe.»
Même si elle est encore fréquentée par les visiteurs, la terrasse ne compte pas de services sanitaires, a récemment servi de stationnement pour des roulottes de chantier et est éclairée seulement par des lampadaires de rue. 
Pourtant, c'est sur ce site patrimonial, située juste en face de la terrasse Dufferin, que trône depuis 2013 la statue de François-Gaston-de-Lévis, un commandant qui a remporté la bataille de Sainte-Foy, en 1760. 
Des travaux de 2,65 millions $ ont déjà été réalisés en 2009 pour solidifier la structure de béton. Mais cette fois, c'est le coup d'oeil qui changera. Lors de la première phase des travaux, un sentier piétonnier éclairé sera construit pour relier la côte Fréchette à l'entrée principale. Les contreforts seront mis en lumière, si bien qu'ils seront visibles à partir du fleuve et de Québec. Les tourelles d'observation seront également repeintes et les garde-corps remplacés. 
Parce qu'il veut «respecter la capacité de payer des citoyens», le maire Lehouillier n'a pas encore établi d'échéancier précis pour les deux autres phases de travaux. Mais d'ici quelques années, des jardins et la Place du Régiment de la Chaudière devraient être aménagés, le mobilier urbain remplacé et un pavillon d'accueil construit à même le sol, avec un toit végétal. Ce pavillon pourrait à terme accueillir des expositions et donner accès à un corridor souterrain. 
Tous les aménagements devront respecter un principe: ne pas obstruer la vue, qui est l'attrait principal du lieu. À terme, la Terrasse du Chevalier-de-Lévis sera reliée au quai Paquet par la côte des Bûches, un escalier naturel recréé à même le sol.
Alors que le Paquet sera appelé à devenir une place animée et très festive, la Ville souhaite que la terrasse demeure quant à elle un lieu plus calme. «On veut en faire un lieu de rassemblement, de contemplation et de commémoration», souligne le conseiller Pierre Lainesse.
Un peu d'histoire
L'histoire de la terrasse remonte à 1931, alors que la crise économique bat son plein. Un programme de lutte au chômage permet la construction d'une grande enceinte bétonnée sur la falaise. Le site est ensuite rempli d'ordures ménagères qui seront compactées et nivelées. En 1939, le roi d'Angleterre George VI et son épouse Élizabeth inaugure officiellement la Terrasse du Chevalier-De Lévy. L'endroit a servi de base antiaérienne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis de lieu de rassemblements populaires, accueillant plusieurs orchestres et soirées dansantes au fil du temps.
Inondations: Lévis donne 25 000 $
La Ville de Lévis fait un don de 25 000$ au nouveau fonds d'aide de la Croix-Rouge qui viendra en aide aux victimes des inondations. «C'est une goutte d'eau par rapport à ce que les gens ont vécu, mais on veut le faire par solidarité», a soutenu le maire de Lévis Gilles Lehouillier, en marge d'un point de presse mercredi. Selon lui, «le pire n'est pas passé pour les citoyens» touchés par l'immense crue printanière un peu partout dans la province. Le don de Lévis s'ajoute entre autres à ceux du gouvernement du Québec (500 000$), de la Ville de Montréal (250 000$), de la Ville de Québec (100 000$) et de la Ville de Saguenay (10 000$). Les citoyens sont aussi invités à se montrer généreux en se rendant sur le site www.croixrouge.ca ou en appelant le 1-800-418-1111.