L'édifice au coin des rues Saint-Joseph Est et de la Cité vers 1910

La Brûlerie Saint-Roch vers 1910

Le coin des rues Saint-Joseph Est et de la Cité, dans le quartier Saint-Roch, vers 1910. L’endroit est à la veille de grands bouleversements.

En 1911, un incendie ravage les halles Jacques-Cartier, de l’autre côté de la rue. Ces dernières seront bientôt remplacées par une place publique, par l’Hôtel Saint-Roch et par l’édifice de la Quebec Power (devenu un bureau d’arrondissement). 

Plus tard, beaucoup plus tard, au début des années 80, le secteur sera à nouveau transformé par la construction de l’immense bibliothèque Gabrielle-Roy. Aujourd’hui, les édifices sont les seuls survivants d’une époque révolue. Les curieux remarqueront l’inscription «J.E Giguère», qui subsiste au dessus de la porte de la brûlerie, comme un reproche.