La bibliothèque temporaire en service au Centre récréatif Saint-Roch [VIDÉO]

Depuis mardi, les usagers de la bibliothèque Gabrielle-Roy, en travaux jusqu’à l’hiver 2021-2022, doivent se rendre au Centre récréatif Saint-Roch pour emprunter des documents. Il ne faut pas s’attendre à tout trouver sur les étagères, mais la Ville de Québec a fait un effort pour rendre les lieux agréables et permettre aux citoyens de continuer à profiter d’un service essentiel au centre-ville.

Dès que l’on pénètre dans le hall d’entrée, un panneau permet au visiteur de se repérer. À droite, les livres pour adultes et adolescents et à gauche, les nouveautés, journaux et livres pour les jeunes.

Du côté des adultes et adolescents, on peut se détendre dans des fauteuils, faire des recherches sur les ordinateurs installés à gauche de la salle et au fond. On y trouve également un espace de travail avec des bureaux et des chaises. Sans oublier bien sur des romans, des bandes dessinées, des documents et des DVD. Dans l’autre salle, les clients peuvent regarder des films sur une tablette, profiter des ordinateurs, lire le journal. Un coin a aussi été spécialement aménagé pour les enfants. 

«On a 55 000 livres actifs sur les rayons et 125 000 livres semi-actifs qui sont entreposés pour la plupart au sous-sol. Les usagers peuvent les demander au comptoir ou les réserver par Internet», explique la conseillère municipale, responsable de la culture à la Ville de Québec, Alicia Despins. «On voulait rentrer le plus de livres possible, les rayons sont donc assez rapprochés les uns des autres», poursuit-elle.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, tous les citoyens de Québec n’ont pas un ordinateur à la maison. Beaucoup de personnes allaient à la bibliothèque Gabrielle-Roy pour utiliser les ordinateurs mis à la disposition du public. En aménageant le centre de service temporaire, la Ville a pris le soin de rentrer le plus possible de postes informatiques. Il y a en une soixantaine.

Dans la salle jeunesse, les clients peuvent regarder des films sur une tablette, profiter des ordinateurs, lire le journal. Un coin a aussi été spécialement aménagé pour les enfants.

Décor anachronique

Le lieu étant temporaire, il ne faut pas s’attendre à un décor dernier cri. Pour rappeler que l’endroit est réservé normalement à des activités récréatives, les paniers de basketball ont été laissés. «Ça fait un peu anachronique, mais c’est sympathique», avoue Mme Despins. 

Selon la conseillère municipale, les gens qui connaissaient le centre récréatif sont «surpris» de l’aménagement et de voir tout ce qui a été fait avec aussi peu. «C’est un aménagement minimal parce que c’est temporaire, mais on voulait que tous les services ou presque soient disponibles. C’est certain que ce n’est pas le plus beau lieu, mais les gens sont contents de ne pas perdre leur bibliothèque.»

La Ville a entre autres installé de l’éclairage pour que les usagers puissent bien voir, mis des tapis et délimité les zones. L’administration Labeaume a aussi travaillé dans les derniers mois avec les organismes communautaires pour que les gens qui fréquentaient régulièrement la bibliothèque Gabrielle-Roy soient au courant de la fermeture et du transfert des activités au centre récréatif.