Une esquisse du mémorial de la cote 70

La bataille de la cote 70 en 1917: une histoire méconnue

Une page d’histoire a failli être oubliée... Un groupe de Canadiens bénévoles s’est donné la mission de faire connaître la «bataille de la cote 70». Après plus d’un siècle, les soldats canadiens tombés au combat lors de cet affrontement en France auront leur mémorial.

Le monument est installé là où tout s’est déroulé en 1917, sur la cote 70 de la petite ville de Loos-en-Gohelle, en France. Pendant la Première Guerre mondiale, les Britanniques avaient demandé renfort aux soldats canadiens afin de combattre les Allemands. 

«C’est d’abord une grande victoire canadienne qui a été oubliée par tout le monde au Canada. Mais les familles de ceux ayant perdu la vie, eux, ils s’en souviennent», déplore le colonel Mark Hutchings, le directeur du projet.  

La bataille aura pourtant été significative pour la nation entière.

«C’était la toute première fois qu’un Canadien était aux commandes d’une unité de combat canadienne, l’honneur revient au lieutenant-général Sir Arthur Currie. Après ça, le Canada avait la réputation d’une armée puissante, on a commencé à être traité comme une vraie armée. Grâce à cette victoire, on a eu un siège lors de la signature du traité de Versailles de 1919. On avait aidé à défendre la France et la Belgique contre les Allemands.»

Les Canadiens ont subi 9198 pertes entre le 15 et 25 août, mais les Allemands ont perdu plus de 20 000 hommes. 

Pourquoi maintenant?

Il y a huit ans, le colonel Hutchings était en voyage en France avec sa famille. Il y a visité Loos-en-Gohelle avec un guide. Ce dernier lui racontait ce qu’il savait de la bataille.

«Après la visite, j’ai monté sur la cote avec ma famille. Il m’a dit : “Qu’est-ce que tu fais?” Je lui ai dit que je cherchais le mémorial des soldats, un monument. Il n’y en avait pas!»

Après le voyage, un long projet a vu le jour. L’équipe du colonel s’est agrandie rapidement, personne n’avait besoin de beaucoup d’arguments pour être convaincu, ils savaient l’importante richesse historique que ce monument allait apporter. Le projet a récolté 12,5 millions $ en dons pour la construction du monument et l’aménagement du terrain de la cote 70. 

En plus d’un hommage à ces soldats, l’équipe du colonel Hutchings a développé un programme éducatif complet. Un livre a été publié et des trousses éducatives ont été distribuées dans plus de 3500 écoles du Canada, en français et en anglais. Un site Web a été mis sur pied et une application mobile a été créée. 

«Nous avons aidé à écrire une page de notre histoire nationale qui n’avait jamais été entièrement expliquée aux Canadiens», termine M. Hutchings.

Une cérémonie aura lieu le 2 octobre prochain, afin de couronner les huit ans de travail. Plusieurs familles des soldats morts au combat, des citoyens français ainsi que des dignitaires des nations alliées seront présents. Le colonel Hutchings s’envolait justement pour l’Europe dimanche.