La Cour supérieure a autorisé Revenu Québec à prendre des mesures de recouvrement visant les biens mobiliers de Richard Vallières et Revenu Québec a également procédé à l'inscription d'hypothèques légales mobilières.

Vol de sirop d'érable: Revenu Québec veut récupérer 4,1 millions $

Revenu Québec a annoncé jeudi qu'il entreprenait des mesures afin de récupérer les 4,1 millions $ qui lui sont dus en vertu de la Loi sur les impôts par Richard Vallières, un résident de Québec reconnu coupable du vol de 9571 barils de sirop d'érable à l'entrepôt de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.
La Cour supérieure a autorisé Revenu Québec à prendre des mesures de recouvrement visant les biens mobiliers de Richard Vallières et Revenu Québec a également procédé à l'inscription d'hypothèques légales mobilières.
Vallières, qui a aussi été reconnu coupable de fraude à l'égard de la Fédération et de recel, est toujours derrière les barreaux. Même s'il a obtenu la permission d'en appeler du verdict et de réclamer un nouveau procès, la Cour d'appel lui a refusé sa remise en liberté.
Il avait volé l'équivalent de 18,7 millions $ en sirop d'érable, transvidant le contenu des barils et le revendant à des acheteurs du Nouveau-Brunswick, de l'Ontario et des États-Unis. À son procès, il a affirmé avoir payé 1000 $ par baril à une personne qui avait accès à l'entrepôt et qui doit subir son procès en janvier.
Le sirop avait été transvidé à l'érablière de Raymond Vallières, le père de Richard, à Saint-Adalbert, dans L'Islet. Le paternel a lui aussi été condamné dans ce dossier, tout comme le commerçant de sirop Étienne Saint-Pierre, de l'entreprise S.K. Export de Kedgwick, au Nouveau-Brunswick. Richard Vallières recevra sa sentence le 26 janvier alors que les observations sur la peine de ses deux complices auront lieu le lendemain.