Trois personnes ont été arrêtées vendredi soir sur la 1ère Avenue, dans Limoilou.

Voies de fait dans Limoilou: deux hommes pourraient être accusés

Parmi les trois personnes arrêtées vendredi soir dans le quartier Limoilou pour ce qui s’apparentait au départ à une plainte de bruit et de menaces, deux hommes dans la vingtaine pourraient faire face à la justice, tandis qu’une femme aussi âgée dans la vingtaine a été libérée par les policiers.

Le premier suspect pourrait faire face aux chefs d’accusation de tentative de meurtre, d’agression armée, de voies de fait avec lésions, de voies de fait et de menaces de mort. Il est toujours détenu pour comparution, a indiqué la police de Québec samedi en journée. 

Le second suspect, quant à lui, pourrait faire face à une accusation de bris de probation. Il a été libéré sous promesse de comparaître. 

Tout a commencé vendredi lorsque les policiers ont répondu à un appel faisant état de bruit et de menaces dans l’édifice situé au 1802, 1ère Avenue, tout près de l’intersection avec la 18e Rue. Une victime, un homme dans la vingtaine, a été transporté à l’hôpital pour évaluer ses blessures, où on ne craignait pas pour sa vie.